Voyages et immigration – L’Algérie pourrait bientôt être à nouveau classée sur la liste rouge de l’UE, à cause de la forte dégradation de la situation sanitaire dans le pays depuis quelques semaines.

Advertisement

L’Algérie enregistre en effet une forte recrudescence des cas de contamination au Coronavirus depuis le début de ce mois de juillet. Alors que le nombre des contaminations quotidiennes était à une moyenne de 350 à la fin du mois de juin dernier, il dépasse désormais la barre des 1000. Hier vendredi, le pays a d’ailleurs enregistré un nouveau record de cas confirmés. Selon le bilan officiel du ministère de la santé, les différentes structures sanitaires dans le pays ont ainsi enregistré 1350 nouvelles contaminations et 18 nouveaux décès en 24 heures. Il s’agit là du plus lourd bilan quotidien depuis l’apparition du virus en Algérie au printemps 2020.

Face à cette situation, plusieurs spécialistes ont tiré la sonnette d’alarme quant à la nécessité du respect des mesures de prévention contre la maladie, dont la distanciation sociale et le port du masque. Le gouvernement mise de son côté sur la vaccination à grande échelle pour tenter d’enrayer la propagation du virus, et a déjà lancé plusieurs campagnes de sensibilisation dans ce sens.

Coronavirus : l’Algérie de nouveau sur la liste rouge de l’UE ?

Dans ce sens, l’Algérie risque à nouveau de se retrouver sur la liste rouge de l’Union Européenne (UE). Les autorités du vieux continent classent actuellement les pays non membres de cet espace selon trois catégories. Les pays de la liste verte sont ceux qui ne représentent aucun risque sanitaire. Cette liste contient les pays membres de l’UE, ainsi que certains pays tiers à l’image de l’Australie ou des États-Unis. La liste orange, sur laquelle figure l’Algérie contient quant à elle les pays où le risque sanitaire est considéré comme étant moyen. Les voyageurs au départ et à destination de ces pays sont soumis à certaines restrictions telles que la présentation d’un motif impérieux pour pouvoir se déplacer.

Enfin, la liste rouge regroupe des pays à l’image de l’Inde et du Brésil, qui représentent un risque sanitaire élevé avec une forte diffusion des variants du Coronavirus. La Tunisie, qui était auparavant sur la liste orange a d’ailleurs rejoint la liste rouge après une forte dégradation de sa situation sanitaire. L’Algérie risque également d’être classée sur cette liste si la diffusion du virus n’est pas rapidement contenue. Le manque de communication de la part des autorités officielles concernant le taux de diffusion des variants parmi les cas enregistrés est d’ailleurs l’un des points qui pourraient pénaliser l’Algérie dans ce sens. Une telle décision des autorités européennes risquerait ainsi de pénaliser à nouveau les algériens qui souhaitent voyager vers le vieux continent, avec l’adoption de conditions plus fermes à leur égard.

Lire également : Visas pour la France : VFS Global annonce de nouvelles mesures

Advertisement