Voyages et immigration – L’Algérie a mis en place un nouveau dispositif de contrôle des voyageurs, a indiqué un décret publié ce samedi 25 septembre au journal officiel.

Advertisement

L’Algérie a en effet mis en place un nouveau dispositif de contrôle des voyageurs, qui prend effet à partir de ce samedi, selon ce qu’a indiqué un décret officiel signé par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune. Ledit dispositif a pour but de permettre l’enregistrement des informations de l’ensemble des voyageurs entrant, sortant ou transitant par le territoire national.

Toujours selon la même source, le dispositif qui vient d’être mis en place a pour objectif de renforcer la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. La gestion celui-ci a été confiée au premier ministère, avec l’implication de plusieurs autres départements tels que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), le ministère de la défense ainsi que le ministère de l’Intérieur, détaille encore le décret précédemment mentionné.

Nouveau dispositif de contrôle des voyageurs en Algérie : ce qui va changer

Ainsi, plusieurs changement vont avoir lieu suite au déploiement du nouveau dispositif de contrôle des voyageurs en Algérie. Ces changements concernent principalement les différentes compagnies aériennes qui desservent le pays. Selon le même décret mentionné précédemment, ces dernières seront désormais dans l’obligation de transmettre les informations recueillies au moment de « de la réservation, de l’enregistrement et au moment de l’embarquement des passagers », lit-on dans le document en question. Les compagnies qui ne respecteraient pas cette obligation pourront d’ailleurs faire l’objet de poursuites judiciaires, ajoute la même source.

Les compagnies aériennes ne sont d’ailleurs pas les seules concernées, puisque les mêmes obligation s’appliqueront également aux compagnies maritimes. Toutefois, ces dernières ne seront concernées que lors de la réouverture des frontières maritimes de l’Algérie, qui demeurent fermées depuis le mois de Mars 2020. En outre, le même document indique que la collecte et le traitement des données des passagers seront assurés par une unité opérationnelle dépendant de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). En ce qui concerne les passagers, ils ne subiront aucun changement lors des procédures habituelles de réservation et d’enregistrement.

Lire également : Vols en octobre : les prix « choquants » d’Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici