Voyages et immigration – L’Algérie a instauré de nouvelles mesures pour le contrôle des voyageurs en provenance de l’étranger, et notamment de la France, suite à la dégradation de la situation sanitaire dans ce pays.

Advertisement

Le monde est actuellement confronté à une nouvelle vague de Covid-19, et de nombreux pays ont renforcé leurs mesures de lutte contre la maladie. En Algérie, le bilan des contaminations a atteint un nouveau record hier samedi, avec 2211 nouveaux cas confirmés selon les chiffres rendus publics par le ministère de la santé. Il s’agit là du plus haut bilan enregistré dans le pays depuis le début de la pandémie au printemps 2020.

Face à cette situation, le gouvernement a d’ailleurs annoncé plusieurs mesures pour tenter de freiner la propagation du virus. Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, qui a présidé une réunion d’urgence mercredi 19 janvier, a notamment ordonné la fermeture de l’ensemble des établissement scolaires pour une durée de dix jours.

Sur le volet des voyages, le chef de l’État a également décidé de renforcer les contrôles au niveau des aéroports du pays, suite à l’enregistrement de cas positifs sur plusieurs vols en provenance de l’étranger. Le premier responsable de l’État n’a également pas exclu une réduction du nombre de vols avec certains pays, qui enregistrent une propagation importante de la maladie.

Voyages depuis la France : nouvelles mesures en Algérie

Dans ce contexte, les personnes qui voyagent vers l’Algérie, notamment au départ de la France sont désormais soumises à de nouvelles mesures au niveau des contrôles. En plus du test antigénique obligatoire lors de leur arrivée sur le territoire national, les voyageurs sont désormais également soumis à un contrôle de température.

« Lors que nous avons un cas positif, nous fermons complètement le boxe (dédié au prélèvement pour le test antigénique, ndlr) pour qu’il soit complètement désinfecté, ensuite on rouvre », explique un médecin au niveau de l’aéroport d’Alger interrogé par l’ENTV.

« Parmi les autres dispositions prises, nous procédons chaque nuit, à la désinfection de toutes les installations. Et chaque jour, des masques et du gel hydroalcoolique sont distribués aux employés », détaille un responsable au sein de l’aéroport de la capitale algérienne.

Pour autant, le renforcement des contrôles n’a pas eu d’impact significatif sur le temps d’attente des passagers à l’intérieur de l’aéroport. « C’est la première fois que je viens depuis le covid. On m’a dit 5 minutes et ça fait même pas 5 minutes et c’est réglé », dit notamment un voyageur interrogé par la télévision publique algérienne.

Lire également : Algérie-France : peut-on voyager avec le vaccin Sinovac ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici