Voyages et immigration – La vente des billets des billets vers l’Algérie fait l’objet de nombreuses annonces frauduleuses. De nombreuses personnes mal intentionnées n’hésitent en effet pas à exploiter à leur avantage la détresse des algériens de l’étranger qui cherchent par tous les moyens à rentrer au pays.

Advertisement

Malgré l’ouverture partielle des frontières algériennes depuis le 1er juin dernier, de nombreux algériens peinent toujours à réserver un vol pour rentrer au pays. Ceci est notamment dû au nombre de liaisons très réduit malgré une forte demande. La France, qui compte la plus grande communauté d’algériens expatriés bénéficie actuellement de moins de dix liaisons par semaine avec l’Algérie. La compagnie nationale Air Algérie assure trois vols hebdomadaires depuis ce pays, dont deux au départ de Paris et un seul au départ de Marseille. Transavia, Air France, ASL Airlines et Vueling Airlines assurent quant à elles une seule liaison par semaine chacune.

Face à cette situation, les membres de la communauté nationale à l’étranger sont montés au créneau pour réclamer l’augmentation du nombre de vols à un seuil qui permettra de faire face à la demande. Le député Tawfik Khedim, qui a rencontré plusieurs ministres au cours des jours précédents, a notamment indiqué que les autorités devraient prendre des décisions dans ce sens très prochainement. Ces dernières n’ont toutefois rien annoncé  à l’heure actuelle.

Billets vers l’Algérie : comment éviter les annonces frauduleuses ?

Dans ce contexte, des annonces frauduleuses concernant la vente des billets vers l’Algérie circulent largement sur les réseaux sociaux. Des personnes mal intentionnées n’hésitent en effet pas à exploiter la détresse des voyageurs algériens pour réaliser des gains faciles. Face à cette situation, des astuces simples existent pour ne pas tomber dans le piège de ces arnaques.

Tout d’abord, il faut savoir que la vente des billets se fait uniquement chez les compagnies aériennes. Celles-ci vendent les places à bord de leurs vols sur leurs sites internet, qui restent les seuls sites fiables en la matière. Les prix des billets sont également un bon indicateur pour savoir si les vols concernés rentrent bien dans le cadre de la réouverture des frontières algériennes. Les tarifs tournement actuellement autour d’une moyenne de 700 euros. Les billets proposés à 250 ou 300 Euros, même s’ils le sont sur les sites officiels des compagnies, concernent généralement le programme régulier de ces dernières, qui n’est pas autorisé par le gouvernement algérien.

Il est également à rappeler que la vente des billets ne fait actuellement l’objet d’aucune annonce à l’avance de la part des compagnies aériennes, ce qui rend la réservation extrêmement compliquée. Toutefois, plusieurs pages sur les réseaux sociaux ont vu le jour pour tenir les voyageurs informés à ce sujet. C’est notamment le cas de la page Algerian aviation information, dont le fondateur s’est exprimé dans un long entretien accordé hier à Dnalgerie.

Lire également : Algérie : pourquoi faut-il augmenter le nombre de vols ?

Advertisement