Voyages et immigration – Le député de l’immigration Tawfik Khedim a apporté, hier 30 juillet de nouvelles précisions concernant l’augmentation des vols à destination de l’Algérie.

Advertisement

Alors que les frontières algériennes sont partiellement ouvertes depuis le 1er juin dernier, de nombreux ressortissants nationaux à l’étranger peinent toujours à voyager à destination du territoire national. Au départ de la France, qui compte la plus grande communauté algérienne à l’étranger, il y a actuellement moins de dix vols par semaine. Un chiffre qui est très loin de couvrir la très forte demande dans ce pays, au départ duquel les différentes compagnies aérienne opéraient jusqu’à une cinquantaine de vols quotidiens avant la crise sanitaire.

Le nombre limité de vols était notamment dû à l’obligation de confinement des voyageurs en provenance de l’étranger, et à la capacité limitée des hôtels réservés à cet effet. L’annulation de la mesure de confinement en date du 26 juillet dernier pose toutefois à nouveau la question de l’augmentation des voyages à destination du territoire national, une mesure réclamée depuis plusieurs semaines par la diaspora algérienne.

Augmentation des vols vers l’Algérie : un député apporte de nouvelles précisions

Le député de l’immigration Tawfik Khedim a d’ailleurs apporté, hier 30 juillet de nouvelles précisions concernant l’augmentation des vols et la réouverture des lignes maritimes vers l’Algérie. Dans une vidéo en direct sur sa page Facebook officielle, le député fraîchement élu à l’Assemblée populaire nationale (APN) a notamment expliqué qu’il a déjà eu des rencontres avec plusieurs ministres à ce sujet. Il s’agit notamment des ministres des transports, des affaires étrangères ainsi que du premier ministre.

« Nous avons des informations qui évoquent une ouverture plus large très prochainement », a affirmé le député qui ne donne toutefois pas de date précise. « Les annonces peuvent intervenir d’un moment à l’autre », a-t-il indiqué. « Nous continuons à travailler et à communiquer avec les autorités jusqu’à la réouverture effective des frontières et la reprise officielle des traversées aériennes et maritimes », a-t-il également dit.

Lire également : Baisse des prix des billets vers l’Algérie : ce que l’on sait

Advertisement