Voyages et immigration – Le porte parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi n’a pas écarté la possibilité de l’ouverture de nouvelles dessertes avec des pays étrangers dans le cadre de la réouverture partielle des frontières algériennes.

L’Algérie a en effet autorisé la reprise partielle des voyages de et vers son territoire depuis le 1er juin en cours, et ce après plus d’une année de fermeture des frontières. Dans ce sens, la compagnie nationale Air Algérie a annoncé un vol de six vols hebdomadaires de et vers les aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis et Istanbul. Le transporteur aérien public a également indiqué que deux nouveaux vols avec les aéroports de Rome et de Francfort étaient actuellement « en cours de préparation ». En outre, les compagnies Turkish Airlines et Tunisair vont également desservir l’Algérie au départ et à destination de leurs pays respectifs, et ce à raison d’un vol par semaine pour chacune d’elles.

Dans les détails, Turkish Airlines a annoncé qu’elle assurerait des vols sur la ligne Istanbul-Alger-Istanbul tous les jeudi jusqu’à la fin de ce mois de juin. Le premier vol de la compagnie turque dans ce sens a eu lieu hier 3 juin. Tunisair va pour sa part effectuer des liaisons de et vers l’aéroport de Tunis tous les lundis à partir du 7 juin prochain. La compagnie tunisienne a également annoncé qu’elle passerait à un rythme d’un vol quotidien à partir du mois de juillet. Toutefois, son programme pour le mois prochain devra attendre l’aval des autorités algériennes, puisque l’ouverture partielle des frontières évoluera selon la situation sanitaire dans le pays.

Ouverture de nouvelles dessertes : Air Algérie s’exprime

De son côté, le porte parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi s’est exprimé sur la possibilité d’ouverture de nouvelles dessertes dans le cadre de la reprise progressive des activités internationales de la compagnie étatique. Dans des déclarations accordées à la chaîne I de la radio nationale, la même source a ainsi indiqué qu’Air Algérie n’écartait pas l’élargissement de son programme de vols à d’autres pays si la situation sanitaire le permet. « Si cette opération (de réouverture partielle, ndlr) se passe bien, il y aura à l’avenir une ouverture progressive à d’autres pays », a-t-il déclaré. Le même interlocuteur s’est également félicité du « respect du protocole sanitaire qui a été constaté au niveau des aéroports ».

Le porte parole d’Air Algérie n’a pas donné davantage de détails concernant les pays avec lesquels la compagnie nationale pourrait programmer de nouveaux vols. Toutefois, il s’agira probablement de ceux qui comptent une forte communauté d’algériens. Le Canada, les Émirats Arabes Unis et le Qatar pourraient ainsi être les prochaines destinations d’Air Algérie, d’autant plus que les algériens résidant dans ces pays ont fortement critiqué la décision du gouvernement de les exclure temporairement de la liste des destinations concernées par la réouverture partielle des frontières.

Lire également : Nouveaux vols d’Air Algérie : le gouvernement précise