Algérie– Le Chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune a ouvertement égratigné le Maroc. « La politique du fait accompli est vaine », a-t-il notamment affirmé, samedi 10 octobre, au sujet du conflit opposant le Maroc au Sahara occidental, lors d’une allocution tenue au siège du Ministère de la défense nationale.

Advertisement

Lors de sa visite au siège du MDN, Abdelmadjid Tebboune, a longuement exposé la position de l’Algérie vis à vis des différentes menaces à ses frontières. Il a notamment abordé la question des crises qui prévalent en Libye et au Mali. Le Président algérien a tenu également à s’étaler sur le conflit opposant le Maroc au Sahara occidental, depuis plusieurs années.

« La politique du fait accompli est vaine. Quarante-cinq ans sont déjà passés sans qu’une solution ne soit trouvée. Le référendum d’autodétermination constitue l’unique issue », a affirmé Abdelmadjid Tebboune, au sujet de la question sahraouie. Il a également appelé à l’application des décisions de l’ONU relatives au dossier du Sahara occidental, concernant l’organisation du plébiscite de l’autonomie des territoires sahraouis.

Le Chef de l’État algérien lance un appel à l’ONU

Abdelmadjid Tebboune a également exhorté l’ONU à « nominer dans les plus brefs délais » un envoyé du Secrétaire général, afin de régler définitivement ladite question. Notons que, depuis la démission en Mai 2019 de Horst Kohler, l’ancien président allemand qui était parvenu en 2017 à ramener le Maroc et les sahraouis à la table des négociations, aucun envoyé spécial n’a été nominé par l’Organisation des nations unies, pour mettre un terme au différend. Par ailleurs, le Chef de l’État algérien a insisté sur la nécessité de relancer rapidement les pourparlers entre les deux parties au conflit.

Notons que, ce conflit entre les deux pays voisins dure depuis plusieurs années. La cause principale de ce différend entre les deux états serait surtout due à l’occupation marocaine du Sahara Occidental.

Lire également :

Camps de réfugiés de Tindouf : le Maroc accuse gravement l’Algérie

 

 

 

 

Advertisement