Immigration – Algérie Visas et Voyages – L’Algérie va-t-elle vers la hausse du nombre des vols internationaux, après l’allègement de son dispositif sanitaire annoncé, ce jeudi 17 mars ? Tout porte à croire que les autorités algériennes vont enfin procéder à l’augmentation du nombre de vols internationaux de et vers l’Algérie, à la faveur de cette mise à jour.

Advertisement

Les Algériens de l’étranger, notamment de France, veulent espérer. Ils veulent la fin des tergiversations qui accompagnent la hausse du nombre de vols internationaux de et vers l’Algérie. Particulièrement depuis la France où vit une forte communauté algérienne qui s’impatiente de rentrer en Algérie et à des prix raisonnables. Qui s’impatiente aussi de rentrer en famille grâce à des prix de billets accessibles.

Les Algériens espèrent une hausse du nombre des vols

C’est ce qu’inspire la décision de ce jeudi 17 mars portant sur l’allègement du dispositif sanitaire pour les voyageurs qui entrent en Algérie. En fait, les Algériens osent espérer que la suspension du nouveau programme de vols s’expliquerait par la nécessité de prendre au préalable des mesures sanitaires. Comme si l’Algérie ne devait pas augmenter le nombre de vols avant la mise à jour des restrictions sanitaires. Pour expliquer le retour au nouveau programme suspendu.

L’ex-ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a-t-il agi hâtivement en annonçant le nouveau programme de vols d’Air Algérie ? Son limogeage est-il lié à la question sanitaire et à l’évolution de la pandémie en Algérie ? Devant l’absence d’une communication officielle claire, ce sont les portes de la spéculation qui s’ouvrent naturellement. Si ce n’est pas lié au covid-19, beaucoup s’efforcent à nous le faire croire.

En Algérie, la communication est absente depuis plus d’une semaine

En effet, le ministère des Transports a annoncé, mercredi 9 mars, la hausse du nombre de vols internationaux. Quelques heures plus tard, la présidence de la République annonce le limogeage du ministre des Transports, Aïssa Bekkaï. La joie des Algériens de l’étranger, n’a duré que quelques heures et la cacophonie a pris place dans les médias et les réseaux sociaux. Parce que la compagnie Air Algérie a lancé la vente des billets vers les nouvelles destinations, avant qu’elle ne supprime l’annonce. Enfin, c’est le ministère des Transports qui va supprimer l’annonce portant sur le nouveau programme de 108 vols accordé à Air Algérie.

Du mercredi 9 mars, jour de publication du nouveau programme de vols, au jeudi 17 mars, aucun officiel n’a communiqué sur la question. Seuls des membres du Comité scientifique de suivi de la pandémie ont évoqué le sujet, et de façon détournée. Histoire d’établir un lien direct entre le limogeage du ministre et le nouveau programme qu’il a rendu public. D’ailleurs, officieusement, Abdelmadjid Tebboune a limogé le ministre pour avoir intégré des destinations encore risquées sur le plan sanitaire. Et c’est justement ce qui fait croire que les autorités algériennes vont republier le nouveau programme de vols, après avoir annoncé l’allègement du dispositif sanitaire.

Lire aussi : L’Algérie met à jour ses conditions pour les voyageurs (officiel)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici