Algérie – Le procès de l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a débuté ce samedi devant le tribunal de Tipaza. À cette occasion, plusieurs anciens responsables ont été entendus.

Advertisement

Le tribunal de première instance de Tipaza a ouvert, ce samedi, le procès de l’ancien wali d’Alger Abdelkader Zoukh. L’ex-responsable fait face à de lourds chefs d’accusation. En effet, Abdelkader Zoukh est notamment poursuivi pour abus de fonction, et octrois d’indus avantages. Parmi les anciens responsables entendus dans le cadre de ce procès, figure notamment l’ancien DGSN Abdelghani Hamel. La fille et l’épouse de ce dernier comparaissent également. L’ancien DGSN et sa famille s’expriment en tant que témoins, dans le cadre d’avantages qu’aurait obtenu la fille d’Abdelghani Hamel à l’époque où Abdelkader Zoukh était wali d’Alger.

Ainsi, les faits que concerne l’audience de ce samedi sont notamment l’octroi d’un lot de terrain de 7000 m², de locaux commerciaux et d’appartements aux proches d’Abdelghani Hamel. Questionné à ce sujet, Abdelkader Zoukh a nié catégoriquement avoir accordé des avantages à la fille de l’ex-DGSN. Il a également nié avoir eu des contacts avec Abdelghani Hamel à ce sujet.

« Je n’ai pas été au courant » déclare Hamel

Appelé à s’exprimer en sa qualité de témoin, Abdelghani Hamel a également nié sa connaissance des faits reprochés à Abdelkader Zoukh. « Je n’ai pas été au courant », a déclaré l’ex-DGSN. Le même ancien responsable a également nié avoir contacté l’ex-wali d’Alger pour permettre à sa fille de bénéficier d’un lot de terrain. Hamel a ainsi déclaré que sa relation avec Abdelkader Zoukh ne dépassait pas le cadre du travail. La fille et l’épouse de l’ex-DGSN ont également nié avoir bénéficié de l’aide de ce dernier pour obtenir les avantages qui leur ont été octroyés.

L’ex DG de l’OPGI de Hussein Dey accuse gravement Zoukh

Par ailleurs, l’ancien Directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Hussein Dey a également comparu en tant que témoin. Mohamed Rehaimia a ainsi gravement accusé l’ex-wali d’Alger. En effet, ce dernier a indiqué qu’Abdelkader Zoukh lui avait ordonné d’octroyer des logements aux enfants de plusieurs responsables. Le même témoin a également révélé avoir octroyé plusieurs locaux commerciaux à l’épouse d’Abdelghani Hamel, toujours à la demande de l’ex-wali d’Alger. Outre l’épouse de l’ex-DGSN, le même témoin a également révélé avoir octroyé un logement F4 au fils d’Abdelghani Hamel. L’ex-DG de l’OPGI de Hussein Dey a expliqué que c’était Abdelkader Zoukh qui l’avait, là encore, instruit d’octroyer ce bien immobilier.

Enfin, notons que le procureur de la République près le tribunal de Tipaza a requis une lourde peine contre l’ex-wali d’Alger. Après l’audition des témoins et du principal accusé, le parquet a en effet requis une peine de 15 ans de prison et une amende d’un million de dinars contre Abdelkader Zoukh.

Lire également : Affaire de l’enseignante humiliée à Oran : le premier ministre algérien tacle le wali

Advertisement