Immigration – Algérie Visas et Voyages – Cela fait plusieurs mois que les membres de la diaspora algérienne attendent que l’Etat algérien décide enfin d’une hausse des vols internationaux de et vers l’Algérie. Le nouveau programme annoncé le 9 mars a énormément réjoui les Algériens de l’étranger, notamment de France, avant que les autorités ne décident de le suspendre.

Advertisement

Mais il est fort plausible que l’Algérie relance la hausse des vols cette semaine. Que le gouvernement reprenne le programme suspendu ou qu’il lance un nouveau programme différent de celui que le ministère des Transports avait diffusé le 9 mars. Peu importe pour les centaines de milliers d’Algériens de France, l’essentiel étant une hausse sensible du nombre des vols pour qu’ils puissent voyager plus souvent et, pourquoi pas, à bas prix.

En fait, au jour d’aujourd’hui, il n’y a rien qui empêche une hausse des vols internationaux. Les dirigeants algériens n’ont désormais aucune raison de maintenir ce nombre dérisoire de vols qui ne répond à aucune norme. Un nombre qui maintient les prix des billets à leur plus haut niveau et qui empêche des centaines de milliers d’Algériens de rentrer en Algérie et de rendre visite à leurs familles et amis. Le souvenir des enterrements ratés des êtres chers est toujours dans les mémoires.

La situation sanitaire favorable à une hausse des vols

La situation sanitaire qui a provoqué la fermeture des frontières en mars 2020 est loin derrière nous. Si la pandémie n’est pas vaincue à 100%, elle n’a plus la virulence d’avant. Elle n’a pas non plus la même capacité de se propager, grâce notamment à une large campagne de vaccination, principalement en Europe, et notamment en France et en Espagne où vit une forte communauté d’Algériens. Enfin, le nombre de contaminations quotidiennes a baissé drastiquement, atteignant moins de 20 cas par jour. Donc, loin des 2500 cas enregistrés en un jour en janvier.

D’ailleurs, le meilleur signe de cette amélioration reste l’assouplissement des restrictions sanitaires, décidé récemment en faveur des voyageurs venant en Algérie. Désormais, les voyageurs vaccinés ont libre accès au territoire algérien s’ils présentent leur pass vaccinal de moins de 9 mois. Pour les voyageurs non-vaccinés, ils doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, au lieu de 36 heures auparavant. Mais ils sont aussi exempts du test antigénique exigé habituellement à l’arrivée.

Cacophonie dans les institutions de l’Etat en Algérie

Cet assouplissement du protocole sanitaire montre clairement cette tendance vers une plus grande ouverture des frontières. Et l’annonce faite, mercredi 9 mars, par le ministère des Transports, et portant sur la hausse du nombre des vols d’environ 100 hebdomadaires à plus de 300, est également un signe. D’ailleurs, la suspension de ce nouveau programme de 108 vols accordés à Air Algérie ne peut être une remise en cause de cette ouverture grandissante, mais seulement un cafouillage incompréhensible au niveau de l’Etat.

Tout cela pour dire que dans les faits, tout est réuni pour une plus large ouverture des frontières, synonyme d’une hausse des vols internationaux. Et que si l’Etat a permis à cette cacophonie de s’installer, c’est parce qu’il sait sans doute qu’elle ne durera pas longtemps. C’est-à-dire pas au delà des vols actuellement autorisés du programme hivernal qui prendra fin samedi 26 mars.

L’Algérie aura cette semaine un nouveau programme de liaisons

Il est loisible donc de déduire que les dirigeants d’Algérie veulent faire coïncider la hausse des vols avec le passage vers le programme estival. Un programme censé débuter le dimanche 27 mars. Et quand on sait que le Conseil des ministres se réunira dimanche, il est possible qu’il sorte avec une décision. Celle qui va réjouir les Algériens de l’étranger, dont ceux de France.

Il est donc possible qu’à l’issue de la réunion du Conseil, l’Etat sorte avec un nouveau programme de vols. Que l’Etat sorte avec la décision d’augmenter considérablement le nombre de vols de et vers l’Algérie. Particulièrement les vols entre l’Algérie et la France où un nombre important d’Algériens s’impatientent de rentrer en Algérie. C’est ce qui va réduire la frustration que vit la communauté algérienne en France.

Lire aussi : Visas pour la France en Algérie : Communiqué important de TLS Contact

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici