Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a suspendu ses vols de rapatriement depuis le 1er mars dernier, et la question d’une possible reprise au mois de Mai reste toujours posée.

Advertisement

Alors que l’Algérie maintient la fermeture de ses frontières depuis le 17 mars 2020, les autorités ont également décidé de suspendre les opérations de rapatriement d’Air Algérie depuis maintenant plus d’un mois. La compagnie nationale avait en effet effectué ses derniers vols depuis Paris le 28 février dernier, suite à l’annonce de la suspension de toutes les liaisons aériennes au départ de l’étranger entre le 1er et le 31 mars dernier. Alors qu’officiellement, cette décision a pris fin au début du mois en cours, Air Algérie a annoncé le maintien de la suspension de ses activités à l’international jusqu’au 30 avril au moins.

« Nous informons notre aimable clientèle que tous les vols internationaux sont suspendus du 1er avril au 30 avril 2021 », avait indiqué ladite compagnie, dans une note rendue publique il y a quelques jours par le consulat général d’Algérie à Istanbul. Cette décision n’a pas manqué de susciter la colère des algériens établis à l’étranger, d’autant plus que les autorités ont également pris la décision de suspendre l’octroi des autorisations d’entrée sur le territoire national. « Il a été décidé de surseoir, jusqu’à nouvel ordre, à l’octroi des autorisations exceptionnelles d’accès au territoire national via des compagnies étrangères », avait en effet annoncé l’ambassade d’Algérie en France il y a quelques jours.

Y aura-t-il des vols de rapatriement d’Air Algérie en Mai ?

Par ailleurs, la question d’une possible reprise des vols de rapatriement d’Air Algérie au mois de Mai prochain reste toujours posée. Alors que la colère monte du côté des membres de la diaspora algérienne, qui ont multiplié les appels pour leur permettre de rentrer au pays, la compagnie nationale garde toujours le silence sur la possible organisation de nouveaux vols spéciaux pour le mois prochain. Le porte-parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi avait, rappelons-le, déclaré en mars dernier que la décision de reprise ne dépendait pas de la compagnie nationale, mais des hautes autorités du pays et notamment du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.

Toutefois, une amélioration de la situation sanitaire en France pourrait pousser le gouvernement à autoriser de nouveau les vols de rapatriement pour le mois de Mai. La décision de suspension, prise le 23 février dernier, était d’ailleurs intervenue principalement à cause de la dégradation de la situation sanitaire dans l’Hexagone, avec notamment la forte propagation du variant britannique de la Covid-19 qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), serait 50 à 70% plus contagieux que la souche originelle de la maladie.

Lire également : Vols spéciaux Algérie France : voici le programme d’Air France en Mai

Advertisement