Actualité politique – L’ambassadeur de France, François Gouyette s’est exprimé pour la première fois sur la vive polémique dont il fait l’objet en Algérie. Plusieurs personnalités politiques avaient en effet accusé le diplomate de mener « des manœuvres suspectes » et avaient même appelé à l’intervention du ministère des affaires étrangères.

Advertisement

L’ambassadeur de France, François Gouyette est en effet au cœur d’une vive polémique depuis plusieurs semaines en Algérie. Plusieurs députés ont, dans ce sens, accusé le diplomate de « fomenter des scénarios dangereux » suite à des rencontres avec plusieurs responsables de partis politique et des représentants de la société civile. C’est notamment le cas du député du FLN Kamel Benlarbi, qui a réclamé l’intervention du ministre des affaires étrangères. Le même député avait d’ailleurs évoqué l’existence de « manœuvres suspectes et de rencontres secrètes ( de la part de l’ambassadeur de France, ndlr) pour parler d’une supposée période de transition (en Algérie, ndlr) ».

La députée de l’immigration, Amira Slim avait également appelé le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum à convoquer le diplomate français pour protester contre ce qu’elle a qualifié d’« agissements inacceptables » de la part de M. Gouyette. « L’ambassadeur de France profite de la situation actuelle (…) pour accueillir les promoteurs d’une période de transition au sein de son ambassade, sous couvert de soutien à la liberté d’expression et aux droits de l’homme », avait écrit la même députée sur sa page Facebook. Même le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement avait réagi à cette polémique en décembre dernier. « Aucun diplomate ne peut ignorer les règles fondamentales des pratiques diplomatiques, au risque de se voir confronté à des mesures de la part du pays hôte », avait-il déclaré, le 15 décembre dernier, dans un entretien au site Al Mayadeen Net.

Il a suscité la polémique en Algérie : ce qu’a dit François Gouyette

L’ambassadeur de France, François Gouyette a en effet rompu le silence pour réagit à la polémique qu’il suscite depuis plusieurs semaine en Algérie. Dans un entretien accordé au site Arab News, il a notamment évoqué ses nombreuses rencontres avec des responsables de partis politiques et des acteurs de la société civile algérienne. « La mission d’un diplomate, c’est de parvenir à une vision d’ensemble des évolutions en cours pour être en mesure de les décrypter de la manière la plus juste possible. C’est aussi de construire des relations de confiance avec les acteurs politiques et la société civile », a déclaré le diplomate, indiquant que ses différentes rencontres rentraient dans le cadre d’un « dialogue avec l’ensemble du spectre politique ».

Rappelons également que la revue El Djeich, organe de communication de l’armée algérienne, a récemment épingler l’ambassadeur français, sans toutefois le citer nommément. « Notre pays est ciblé par des parties étrangères qui n’ont pas apprécié cette démarche patriotique et souveraine qu’il a empruntée dans un monde caractérisé, ces derniers temps, par des mutations, des défis et des menaces visant le cœur même de l’Etat national », avait écrit ladite revue dans l’éditorial de son dernier numéro.

Lire également : Propos de Macron sur l’Algérie : l’ambassadeur de France réagit

Advertisement