Diaspora algérienne – Le consulat général d’Algérie à Lyon s’est exprimé, dans un communiqué, sur la suspension de la délivrance de l’autorisation d’entrée sur le territoire national.

L’Algérie garde ses frontières fermées depuis le 17 mars 2020. Dans ce sens, tous les vols réguliers au départ et à destination du territoire national demeurent suspendus du fait de cette mesure. Outre les vols réguliers, les opérations de rapatriement d’Air Algérie sont également interrompue depuis le 1er mars dernier du fait de la décision des autorités d’interdire tous les vols entrants pour une période d’au moins un mois.

Actuellement, des compagnies aériennes étrangères continuent toujours d’effectuer des vols spéciaux au départ de l’Algérie. Il s’agit notamment d’Air France, ASL Airlines et Transavia qui desservent les aéroports parisiens d’Orly et Roissy Charles de Gaulle, ainsi que l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry au départ d’Alger, Oran, Annaba et Béjaïa. Air France, Transavia et Turkish Airlines ont, par ailleurs, programmé des vols à destination de l’Algérie au départ de la France et de la Turquie.

Ces vols sont toutefois réservés exclusivement aux algériens titulaires d’autorisations d’entrée sur le territoire national. L’ambassade algérienne en France a toutefois annoncé, lundi 5 avril, qu’elle avait suspendu la délivrance de ces documents jusqu’à nouvel ordre.

Autorisation d’entrée en Algérie : ce qu’a dit le consulat d’Algérie à Lyon

De son côté, le consulat général d’Algérie à Lyon s’est également exprimé au sujet des autorisations d’entrée sur le territoire national. Ladite représentation diplomatique a précisé, dans un communiqué dont Dnalgerie détient une copie, qu’elle suspendait jusqu’à nouvel ordre l’octroi de ces documents aux personnes accompagnant les dépouilles de ressortissants algériens décédés à l’étranger. « Il est porté à la connaissance des ressortissants algériens établis dans notre circonscription consulaire, que l’octroi des autorisations exceptionnelles d’accès au territoire national, au profit des accompagnateurs des dépouilles de leurs proches est suspendu jusqu’à nouvel ordre » lit-on dans le document en question.

Dans ce sens, les dépouilles des algériens décédés en France seront donc rapatriées sans être accompagnées. Il est à rappeler que cette décision intervient quelques jours après une notification du ministère des affaires étrangères. Le département de Sabri Boukadoum avait, dans ce sens, autorisé l’octroi des documents d’entrée en Algérie aux accompagnateurs des dépouilles des ressortissants décédés à l’étranger, à condition que ceux-ci soient des proches du défunt et que leur nombre ne dépasse pas quatre personnes.

Lire également : Vols vers l’Algérie : deux nouvelles catégories d’algériens autorisées à voyager