Voyages et immigration – La décision du gouvernement de supprimer la mesure de confinement obligatoire pour les voyageurs devrait conduire à une baisse sur les prix des billets vers l’Algérie.

Advertisement

Depuis l’ouverture des frontières algériennes le 1er juin dernier, les voyageurs en provenance de l’étranger étaient soumis à un protocole sanitaire strict. Ceux-ci devaient en effet présenter un test PCR négatif datant de moins de 36 heures lors de leur embarquement et se soumettre à une période de confinement de cinq jours une fois arrivés en Algérie. Les frais de cette procédure dont le montant était de 33.000 dinars étaient inclus directement dans le prix du billet d’avion. Outre ASL Airlines, Air France, Transavia et Vueling Airlines, toutes les autres compagnies aériennes qui desservent l’Algérie incluaient cette somme dans le prix de leurs billets.

Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a toutefois décidé, hier 26 juillet de supprimer l’obligation de confinement pour les voyageurs. Dans une note adressée aux différentes institutions impliquées dans l’organisation de l’accueil des personnes en provenance de l’étranger, le chef de l’exécutif algérien a précisé que ces dernières restaient uniquement soumises à l’obligation de présenter un test PCR à l’embarquement et de se soumettre à un test antigénique lors de leur arrivée sur le territoire national.

Billets vers l’Algérie : vers une baisse prochaine des prix

Ainsi, la décision du gouvernement algérien devrait avoir un impact positif sur les prix des billets vers l’Algérie, qui touchera notamment les tarifs de la compagnie nationale Air Algérie. Actuellement, les billets d’avion ont atteint des prix hors d’atteinte pour une grande partie des membres de la diaspora, avec une moyenne de 700 Euros au départ de la France. De nouveaux prix devraient ainsi être appliqués par l’ensemble des compagnies aériennes qui desservent l’Algérie à l’instar d’Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines.

Par ailleurs, les voyageurs qui ont réservé leurs billets et payé le prix du confinement avant la levée de cette mesure devraient bénéficier d’avoirs d’un montant équivalent aux frais du confinement. « Ils ne sont pas nombreux puisque la vente des vols se faisait chaque semaine pour la semaine d’après.  Il n’y a que les passagers de la fin du mois de juillet. Les vols du mois d’août ne sont pas encore ouverts à la vente », a notamment indiqué une source au sein d’Air Algérie citée par le média spécialisé Visa Algérie.

Lire également : Vols de France vers l’Algérie : Volotea apporte de nouvelles précisions

Advertisement