Voyages et immigration – Plusieurs voyageurs algériens vivent un véritable calvaire depuis le début de cette semaine, après qu’ils se soient retrouvés bloqués à l’aéroport d’Istanbul, en Turquie.

Advertisement

Les vols au départ et à destination de l’aéroport d’Istanbul sont en effet suspendus depuis le début de cette semaine. La cause de ce blocage est une tempête de neige qui frappe cette ville turque, et qui rend impossible tout décollage ou atterrissage dans son aéroport en raison de la visibilité réduite.

Dans ce contexte, les compagnies aériennes opérant depuis cet aéroport ont dû suspendre leurs activités. Les vols vers plusieurs pays sont impactés par cette décision, et l’Algérie en fait partie puisque Turkish Airlines et Air Algérie assurent plusieurs vols par semaine entre Istanbul et Alger.

Le calvaire de voyageurs algériens dans un aéroport étranger

Dans ce sens, des voyageurs algériens vivent un véritable calvaire après s’être retrouvé bloqués dans l’aéroport de cette ville turque. Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent ainsi des centaines de voyageurs de toutes nationalités entassés au sein de cette infrastructure.

Ces voyageurs, parmi lesquels des algériens, se débrouillent comme ils le peuvent en attendant une amélioration des conditions climatiques qui leur permettra de rejoindre leurs destinations. Certains dorment ainsi sur les tapis réservés aux bagages, voire à même le sol.

Outre les voyageurs qui se trouvent en Turquie, ceux qui sont en Algérie sont également impactés par cette situation. La compagnie nationale Air Algérie, qui avait prévu un vol Alger-Istanbul avant-hier lundi, avait finalement dû faire demi-tour. Reprogrammé pour hier mardi, le même vol a dû être dérouté vers Ankara puisque les conditions climatiques ne s’étaient toujours pas améliorées à Istanbul.

Ce mercredi, la compagnie turque Turkish Airlines a annoncé la reprise progressive du trafic depuis cet aéroport, qui est le plus fréquenté d’Europe. Pour autant, les passagers ne sont pas encore au bout de leurs peines, puisqu’ils se retrouvent confrontés à un autre souci, à savoir l’expiration de leurs tests de dépistage initialement prévus pour voyager au début de cette semaine. Les autorités aéroportuaires d’Istanbul n’ont d’ailleurs donné aucune précision pour les passagers qui se trouvent dans ce cas de figure.

Lire également : Billets France-Algérie : encore une bonne occasion de voyager moins cher

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici