Voyages et immigration – De nombreux voyageurs s’interrogent encore concernant les conditions d’entrée en Algérie ainsi qu’en France. Dnalgerie va tenter ici d’expliquer l’ensemble des démarches à suivre pour les personnes voyageant dans les deux sens.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, et de nombreux pays ont annoncé la reprise de la délivrance des visas pour les personnes résidant en Algérie. C’est notamment le cas de l’Espagne, qui accueille les touristes étrangers, dont les algériens depuis le mois de juin dernier. L’entrée de cette catégorie de personnes est toutefois conditionnée à la réception de l’un des vaccins reconnus par les autorités espagnoles. Pour rappel, lesdits vaccins sont Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson, Sinovac, Sinopharm et Serum institute of India.

L’Allemagne a également rouvert ses frontières aux ressortissants algériens, mais ce pays a classé l’Algérie sur sa liste des pays à haut risque il y a quelques jours. Dans ce sens, tous les voyageurs en provenance des aéroports algériens doivent remplir une fiche d’identification mentionnant notamment leur numéro de vol, compagnie aérienne, date d’arrivée en Allemagne et pays de transit s’il y en a. En plus de cette mesure, les voyageurs doivent également présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou un test antigénique de moins de 24 heures, en plus de devoir respecter un confinement de 14 jours à leur arrivée. Les voyageurs qui sont vaccinés par l’un des vaccins reconnus par l’Allemagne ne sont pas exemptés de l’obligation de s’isoler.

Voici les conditions d’entrée en France et en Algérie

Les conditions d’entrée en Algérie et en France évoluent quant à elles suivant la situation sanitaire dans les deux pays. La France, qui classe l’Algérie sur sa liste orange, a instauré depuis le 31 janvier dernier un régime de motifs impérieux pour les voyageurs à destination ou au départ de son territoire. Ce régime reste actuellement appliqué uniquement aux algériens non-vaccinés ou vaccinés avec un vaccin non-reconnu en France. Ces personnes doivent remplir une attestation d’entrée sur le territoire français mentionnant la raison de leur voyage, et l’accompagner des justificatifs prouvant le motif avancé. Elles doivent également fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 24 heures, et subir un autre test à leur arrivée. Par ailleurs, les algériens non-vaccinés doivent remplir une déclaration sur l’honneur de l’absence de symptômes de Covid-19, et s’engager à respecter un auto-confinement de 7 jours à partir de la date de leur arrivée. Concernant les algériens vaccinés qui souhaitent voyager en France, ils sont exemptés de la présentation d’un motif impérieux et de la période de confinement. La France reconnaît actuellement quatre vaccins, il s’agit pour rappel de Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Johnson & Johnson.

Pour les voyageurs dans le sens FranceAlgérie, ils doivent respecter les mêmes conditions sans considération pour leur statut vaccinal. Pour les personnes de nationalité algérienne, elles doivent simplement fournir un test PCR de moins de 36 heures et subir un autre test antigénique à leur arrivée. Les personnes de nationalité étrangère ne peuvent quant à elles voyager que dans le cadre de missions diplomatique ou professionnelles. Cette dernière catégorie de personnes reste soumise à l’obligation de présenter un motif impérieux pour pouvoir sortir du territoire français.

Lire également : Vols vers l’Algérie : Vueling Airlines au cœur d’une vive polémique

Advertisement