Voyages et immigration – Le Pr Reda Djidjik, chef de service réanimation à l’hôpital Beni Messous (Alger) s’est exprimé hier vendredi au sujet d’une éventuelle suspension des vols en Algérie suite à la récente hausse des cas de Coronavirus dans le pays.

Advertisement

L’Algérie a ouvert ses frontières depuis le 1er juin dernier, et plusieurs compagnies ont programmé des vols au départ et à destination du pays. Pour ce mois de juillet, la compagnie nationale Air Algérie a notamment prévu des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome. D’autres compagnies étrangères ont également prévu de desservir l’Algérie au départ et à destination de leurs pays respectifs. Il s’agit de Turkish Airlines, Tunisair, Alitalia et Lufthansa notamment, qui effectuent un seul vol par semaine chacune.

Toutefois, la question d’une nouvelle fermeture des frontières algériennes se pose à nouveau depuis quelques jours, alors que la situation sanitaire dans le pays s’est dégradée au cours des derniers jours. Dans ce sens, un renforcement du programme des vols au cours des prochaines semaines semble désormais compromise au vu de la hausse alarmante des chiffres de contamination.

Coronavirus et suspension des vols en Algérie : l’avis d’un spécialiste

D’ailleurs, un autre spécialiste s’est exprime au sujet d’une éventuelle suspension des vols en Algérie, suite au récent rebond de la pandémie de Coronavirus dans le pays. Il s’agit du Pr Reda Djidjik, chef de service réanimation à l’hôpital Beni Messous (Alger) qui s’est exprimé hier vendredi sur les ondes de Radio Sétif. Dans son intervention, le même spécialiste a ainsi écarté le recours à une nouvelle fermeture des frontières à l’heure actuelle.

« La réouverture partielle de l’espace aérien n’a rien à voir avec le nombre élevé de cas, car l’État a renforcé les mesures de prévention », a-t-il souligné. En effet, malgré la hausse des cas d’infection en Algérie, les contaminations parmi les passagers en provenance de l’étranger sont presque nulles. Toutefois, plusieurs experts à l’image du Pr Mohamed Belhocine ont écarté un assouplissement des mesures sanitaires au niveau des aéroports pour le moment. Lesdites mesures, dont l’obligation de confinement de cinq jours pour les voyageurs en provenance de l’étranger ont été instaurées pour éviter l’importation de nouveaux variants de la maladie, a rappelé le Pr Belhocine il y a quelques jours.

Notons qu’hier vendredi, l’Algérie est repassée au dessus de la barre des 800 cas confirmés pour la première fois depuis l’automne 2020. Le dernier bilan rendu public par le ministère de la santé faisait ainsi état de 831 nouveaux cas confirmés et de 13 nouveaux décès en l’espace de 24 heures.

Lire également : Confinement des voyageurs algériens : l’avis du Pr Belhocine

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici