Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Coup de gueule d’un député sur la hausse des vols en Algérie

Published

on

Hausse vols Algérie député

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Les tergiversations qui accompagnent la question de la hausse des vols internationaux en Algérie, a provoqué la colère d’un député de l’émigration. L’exaspération du député de la circonscription de France-Nord, Abdelouahab Yagoubi, était perceptible depuis plusieurs jours.

En effet, la question de la hausse des vols internationaux de et vers l’Algérie continuer à défrayer la chronique jusqu’à faire exploser le coup de gueule du député de l’émigration. Très actif sur la question des vols vers l’Algérie, particulièrement depuis la France, Abdelouahab Yagoubi montre de la déception devant la tournure que prennent les événements.

La question des vols internationaux exaspère le député Yagoubi

Sa publication de ce samedi 19 mars montre clairement son exaspération. « Il est fort dommage que l’activité d’un député se réduit à mendier la liberté constitutionnelle d’aller et venir et à intervenir pour des réservations de vols comme une agence de voyage », a en effet affirmé le parlementaire qui conclut sa publication par deux mots qui expriment la profondeur de son dépit, « Pauvre Algérie ! ».

La colère de Abdelouahab Yagoubi est visible depuis quelques temps déjà. Et elle a un lien direct avec le nouveau programme de vols accordés à Air Algérie, un certain 9 mars. Si l’on jette un coup d’œil sur ses publications depuis le jour où le ministère des Transports a annoncé la hausse des vols, l’on remarque parfois des alternances entre enthousiasme et dépit. Et ce, depuis l’enthousiasme de l’annonce des 108 vols à ajouter au programme des vols d’Air Algérie.

Cacophonie autour de la hausse des vols en Algérie

D’ailleurs, malgré la bonne nouvelle, il a voulu rester revendicatif. Il a ainsi revendiqué la réouverture des frontières terrestres avec la Tunisie pour permettre aux Algériens d’aller se soigner. Refusant de commenter le limogeage du ministre des Transports, il a préféré axer ses publications sur le positif. Il annoncera le lendemain un « accord imminent » avec la DGAC française concernant le nouveau programme de vols.

Ensuite, le parlementaire n’a pas manqué de dénoncer la cacophonie qui a accompagné l’histoire de la hausse des vols. « En dépit de la grande cacophonie sur les nouveaux plans de vols annoncés, un nouveau chantier doit s’ouvrir : La communication de l’information officielle en Algérie », a-t-il posté le 12 mars, soit après le limogeage du ministre et la suppression de la mise en vente par Air Algérie des billets du nouveau programme.

Un député de l’Algérie entre exaspération et amertume

S’ensuivra une autre alternance. L’annonce du feu vert donné par la DGAC française au nouveau programme et sa suspension juste après. Yagoubi finira par poster une publication qui montre son exaspération, mais aussi son amertume. « Cherche désespérément des FAB (Filtres Anti Tbahdyl) empêchant la propagation de la médiocrité à l’étranger », a écrit le parlementaire.

Et c’est ce qui explique d’ailleurs sa publication du vendredi 18 mars. Celle qui annonce une nouvelle étape dans la création de la compagnie aérienne privée, Fly Westaf. Une publication qu’il conclut par un slogan qui en dit long sur son exaspération. « Vivement l’ouverture du marché, l’esprit compétitif et la libre concurrence ! », a-t-il asséné.

Lire aussi : France : Une famille algérienne lourdement condamnée

Advertisement

Trending