Visas d’études – L’ambassade du Canada en Algérie a rendu public, hier 14 janvier, un nouveau communiqué dans lequel elle a mis en garde les étudiants algériens contre la fraude.

« Le Canada continue d’accueillir les étudiants algériens, il n’y a pas eu de changement de politiques. », lit-on d’emblée dans le communiqué en question. « On rappelle aux candidats intéressés que le Canada a une tolérance zéro pour la fraude et la fausse représentation », indique l’ambassade du Canada en AlgérieLa même représentation diplomatique a notamment mis en garde contre la fraude lors des demandes de visas d’études.

« Méfiez-vous des fraudeurs. Vous êtes responsable de tous les renseignements inscrits dans votre demande, même si votre représentant la remplit pour vous », ajoute l’ambassade du Canada. La même source donne quelques recommandations pour les algériens qui souhaitent poursuivre leurs études dans ce pays d’Amérique du Nord. Dans son communiqué, la même source appelle ainsi les étudiants à se méfier des « représentants qui annoncent des services gratuits, et qui demandent ensuite une rémunération ». Les représentants qui conseillent aux étudiants de mentir lors de leur demande font également partie de ceux dont les candidats devraient se méfier, indique le même communiqué. « Présenter une information fausse ou trompeuse dans sa demande constitue une infraction à la loi », conclut le document en question.

Le Canada veut attirer plus d’étudiants algériens

Par ailleurs, rappelons que le gouvernement canadien a récemment instauré une nouvelle mesure au profit des étudiants étrangers, dont les algériens, qui se trouvent au Canada. Cette mesure, qui entrera en vigueur à la fin du mois en cours permettra aux étudiants algériens titulaires d’un permis de travail post diplôme (PTPD) de demander, à compter du 27 janvier, un permis de travail ouvert qui devrait leur permettre de rester sur le territoire canadien à la fin de leurs études.

« 52 000 diplômés ayant un PTPD expiré ou qui arrive à expiration pourraient bénéficier de cette nouvelle mesure », a indiqué le ministère canadien de l’immigration, dans un communiqué rendu public cette semaine.

Lire également : Le Canada veut favoriser l’immigration : les catégories concernées