Voyages et immigration – De nombreux voyageurs dans le sens FranceAlgérie se posent la question de savoir comment distinguer un vol autorisé d’un autre faisant partie du programme annuel régulier.

Advertisement

La reprise des voyages entre la France et l’Algérie est en vigueur depuis maintenant plus de six mois. Il y a actuellement un total de 48 vols par semaine entre les deux pays, dont la moitié a été confiée à Air Algérie. Les différentes compagnies françaises se partagent quant à elles 24 autres vols, et ce dans le cadre de l’application du principe de réciprocité.

Néanmoins, plusieurs personnes tombent encore dans la confusion entre les vols entrant dans le cadre de la réouverture des frontières nationales, et ceux faisant partie du programme annuel des différentes compagnies.

Ceci s’explique notamment par le fait que beaucoup de compagnies continuent encore de mettre en vente les billets pour les vols de leur programme annuel. Les algériens établis à l’étranger ont d’ailleurs à plusieurs reprise cette pratique, mais les compagnies aériennes concernées n’y ont toujours pas mis fin.

Comment savoir si un vol est autorisé dans le sens France-Algérie ?

Pourtant, distinguer un vol autorisé entre la France et l’Algérie d’un autre qui ne l’est pas n’est pas très difficile, à condition de savoir comment il faut s’y prendre. Il y a en effet certains aspects à vérifier pour savoir si l’in peut ou non réserver sur un vol.

La première chose à prendre en compte est le prix du billet. Actuellement, les tarifs moyens sont de 500 euros pour un aller simple sur la ligne Paris-Alger, et certaines compagnies vendent leurs billets jusqu’à 700 euros. Si le billet est affiché à un tarif trop bas, il s’agit dont probablement d’un vol faisant partie du programme régulier qui n’est pas autorisé par le gouvernement algérien.

Ensuite, il faut également vérifier la date du vol. Actuellement, les vols sont autorisés jusqu’au 31 janvier prochain par les autorités algériennes. Au delà de cette date, aucune compagnie n’a encore confirmé la poursuite de son programme. Les voyageurs doivent donc éviter de réserver pour les autres mois de l’année 2022 avant confirmation de la poursuite du programme.

En troisième lieu, il est aussi utile de vérifier la compagnie et les aéroports de départ et d’arrivée. Il est utile, dans ce sens, de connaître les compagnies autorisées par le gouvernement algérien et les aéroports ouverts aux liaisons entre la France et l’Algérie à l’heure actuelle. Air Algérie, Air France, ASL Airlines, Transavia, Vueling Airlines et Volotea sont les seules qui assurent actuellement des vols entre les deux pays.

Les aéroports ouverts au trafic international en Algérie sont ceux d’Alger, Oran et Constantine. Du côté français, la reprise des vols avec l’Algérie concerne les aéroports d’Orly, Roissy Charles de Gaulle, Marseille, Lyon, Lille, Montpellier et Bordeaux.

Lire également : Sacre de l’Algérie en coupe Arabe : Air Algérie au cœur d’une vive polémique

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici