Algériens de FrancePlusieurs élus français, dont la députée Sira Sylla, représentante de la 4ème circonscription de Seine-Maritime, ont apporté leur total soutien à Ouardia, jeune lycéenne algérienne menacée d’expulsion de France. Cette dernière faut-il le rappeler, a reçu un Ordre de quitter le territoire français (OQTF), en février dernier.

Advertisement

Ainsi, cette même parlementaire a saisi le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin ainsi que le préfet du département de résidence de Ouardia. Mais aussi, elle a sollicité un rendez-vous auprès de Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté. Et ce dans le but d’aider la jeune lycéenne algérienne menacée d’expulsion de France, à régulariser sa situation administrative, afin de pouvoir passer l’examen du Baccalauréat.

« Ouardia qui est en terminale scientifique, doit bientôt passer le BAC. C’est une excellente élève, très sérieuse, bien intégrée et aimée de ses camarades et professeurs.
Elle est à ce jour assurée de pouvoir passer les écrits du bac grâce au récépissé délivré par la préfecture. J’interviendrai auprès de Monsieur le Préfet pour la prolongation de son récépissé afin qu’elle puisse passer les oraux du BAC.» C’est ce qu’a notamment écrit la députée française dans une publication postée sur sa page Facebook.

Notons que, la jeune lycéenne veut poursuivre des études supérieures en médecine en Hexagone, pour devenir médecin urgentiste. C’est son souhait le plus cher, a précisé la représentante française. « Par ailleurs, je constate que la famille de Ouardia dispose des ressources suffisantes pour assumer sa charge.», signale-t-elle.

Lire aussi : Billets non remboursés : voici la décision de la direction de la compagnie nationale Air Algérie 

La députée appelle à la régularisation de la jeune lycéenne algérienne menacée d’expulsion de France

Outre le fait de demander une prolongation du récépissé de la jeune fille, la parlementaire française a sollicité « la bienveillance » de Gerald Darmanin et de Marlène Schiappa, afin qu’elle soit régularisée de manière définitive. « Ouardia mérite d’être régularisée.», a ajouté Sira Sylla.

Forte mobilisation autour de la jeune fille

Par ailleurs, il est à signaler que tous les élèves et professeurs du lycée Ferdinand-Buisson, dans lequel étudie la jeune algérienne âgée de 19 ans, la soutiennent. D’ailleurs, un rassemblement a eu lieu, vendredi 26 mars, dans l’enceinte de l’établissement scolaire. De nombreux élus d’Elbeuf, de Grand-Couronne (lieu de sa résidence) et de Rouen ont également répondu présents. De plus, une pétition a été mise en ligne. Celle-ci a été signée par plus de 15.000 personnes.

Lire également :

Billets d’avion non remboursés : un sénateur français menace la compagnie nationale aérienne Air Algérie 

 

 

Advertisement