Actualité française– Paris, la capitale française a été officiellement placée en « zone alerte maximale ». Les autorités locales ont présenté, ce lundi 5 octobre, de nouvelles mesures restrictives. Celles-ci devraient permettre de faire face à la progression du Covid-19, dans le capitale française. Ces restrictions entreront en vigueur, à partir de demain mardi 05 octobre. Les nouvelles mesures imposées dureront deux (02) semaines.

Advertisement

Lors d’une conférence de presse conjointe avec Anne Hidalgo, la maire de la ville parisienne, Didier Lallement, le préfet de police de Paris, a présenté les nouvelles mesures en question. Tout en précisant que ces restrictions s’appliqueront dans la capitale française et sa petite couronne (départements de : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Qu’est ce qui changera à Paris à partir de demain ?

« Ce matin nous franchissons une nouvelle étape. Cela démontre que nous nous adaptons sans cesse à la réalité de l’épidémie », a déclaré Didier Lallement. Avant de préciser que « certaines mesures annoncées pourront être reconduites, à l’issue de ces quinze (15) jours ». Parmi les principales mesures, figureront notamment la fermeture des bars et cafés, ainsi que l’interdiction des foires et salons d’expositions. Les restaurants, quant à eux, resteront ouverts sous condition de suivre un protocole sanitaire strict.

Le préfet de police de Paris a tenu également à préciser que les gymnases, salles polyvalentes et piscines, clubs de sport et de fitness seront fermés. L’affluence sera également limitée dans les centres commerciaux et grand magasins. Ces derniers devront limiter la présence de leur clientèle, à raison d’un (01) client pour quatre (04) mètres carrés. De même pour les universités. Celles-ci seront limitées à 50 % de leur capacité d’accueil. En plus de ces restrictions, Didier Lallement a prononcé l’interdiction de la consommation d’alcool ainsi que la vente à emporter de ce produit, à partir de 22 heures.  Le préfet a annoncé, par la même occasion, la reconduction de l’interdiction des événements de plus de mille (1000) personnes, ainsi que l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique.

Lire également :

Visas pour les algériens : la France compte durcir les conditions d’octroi

 

 

 

 

 

 

 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici