Algérie visas et voyages– La France compte réduire le nombre de visas accordés aux ressortissants de certains pays, et notamment pour les algériens. C’est ce qu’a annoncé Clément Beaune, secrétaire d’Etat français chargé des affaires européennes. Celui-ci a fait part des intentions des gouverneurs de son pays, lors de son passage, hier 16 novembre, dans l’émission « Le Grand Rendez-vous » sur la ondes de la radio Europe 1.

Clément Beaune affirme que la France est contrainte de faire pression sur certains pays. Le gouvernement français compte ainsi faire du « chantage » aux Etats non-coopératifs. Et ce en matière de récupération de leurs ressortissants en situation irrégulière et fichés pour radicalisme en Hexagone. Dès lors, des restrictions dans l’octroi des visas seront  appliquées aux demandeurs de visas de ces mêmes pays, dont les algériens. Notons que, Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur français avait récemment soumis aux pays maghrébins, une liste de leurs citoyens que la France souhaite expulser.

Visas pour les algériens : les restrictions pourraient même s’étendre à d’autres catégories

L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron à l’Elysée, s’est longuement étalé sur ce sujet. Il a estimé que les visas constituent « un levier » face aux Etats rechignant à récupérer leurs ressortissants. « Oui, c’est un des leviers que le président de la République, que le ministre de l’Intérieur envisagent », a-t-il notamment déclaré. Avant de mettre l’accent sur la possibilité de restreindre aussi l’octroi des visas aux responsables politiques, ainsi qu’aux investisseurs de ces mêmes nations.

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que Gérald Darmanin a déclaré, samedi 14 novembre, que les autorités françaises et algériennes se sont entendues, sur la question du renvoi des radicalisés islamistes, originaires d’Algérie. Le ministre français avait tenu, par la même occasion, à remercier ses homologues algériens pour leur coopération. Toutefois, il est à noter que, les autorités algériennes ont conditionné leur collaboration par l’accueil des « seuls nationaux et relevant de leur responsabilité ».

Lire également :

Voici les pays accessibles sans visa aux algériens