Faits divers – Un ressortissant algérien, installé en France depuis 2007, a été privé de nationalité française au motif qu’il « travaille trop ». C’est en effet ce qu’ont rapporté plusieurs médias français, dont RMC.

Advertisement

Mohamed.B, un algérien âgé de 36 ans et installé en France depuis 2007, a en effet été privé de la nationalité française au motif d’avoir « trop travaillé ». Dans le courrier que lui a adressé la sous-direction à la nationalité française, il lui est en effet reproché d’avoir dépassé le temps de travail légal en France. La législation française fixe ce temps à 151 heures par mois, alors que le concerné a travaillé près de 250 heures.

« Monsieur, on ne peut pas vous accorder la nationalité française, vous avez dépassé le temps légal de travail en France. », a ainsi écrit la sous-direction à la nationalité française.

L’algérien se dit « choqué » par cette décision

De son côté, l’algérien s’est dit « choqué » par ce motif de refus. « Je suis choqué. Si on m’avait dit que j’avais une situation professionnelle instable, j’aurais pu comprendre. Mais on me reproche de trop travailler et ça, je ne le comprends pas », a-t-il dit. Le concerné explique être arrivé en France avec un visa d’études en 2007, installé à Reims (Nord de la France), il estime être en droit d’acquérir la nationalité française. « Ma vie elle est ici, en France », a-t-il dit.  Il explique avoir cumulé plusieurs emplois pour « garantir une vie meilleure à [sa] famille ».

« Je ne gagnais pas des millions, c’est à peine si je dépassais les 2000 euros », a-t-il détaillé. Des explications qui n’ont visiblement pas convaincu la sous-direction à la nationalité française de lui accorder sa naturalisation. Le concerné ne compte pas baisser les bras pour autant. « Je crois en la résilience », a dit Mohamed.B, qui a également fait savoir qu’il comptait adresser un courrier au président français, Emmanuel Macron.

Lire également : Turquie : un algérien retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici