Diaspora algérienne – Les algériens bloqués à l’étranger sont montés au créneau pour exprimer à nouveau leur colère face au maintien de la fermeture des frontières.

Plusieurs centaines d’algériens sont toujours bloqués à l’étranger du fait de la fermeture des frontières de l’Algérie. Cette mesure, instaurée depuis le 17 mars 2020 est toujours en vigueur, et toutes les liaisons régulières entre le territoire national et les pays étrangers demeurent suspendues. De plus, les autorités ont également décidé de suspendre les vols de rapatriement d’Air Algérie depuis le 1er mars dernier. La compagnie aérienne nationale a d’ailleurs annoncé, il y a quelques jours, que cette suspension devrait durer au moins jusqu’à la fin du mois d’avril en cours. Dans ce contexte, les membres de la diaspora algérienne ont déjà lancé plusieurs appels à l’adresse des autorités afin de rouvrir les frontières.

Ainsi, la Coordination des associations de la société civile de l’immigration algérienne et des cadres algériens à l’étranger et en Algérie a notamment adressé une lettre au chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, l’exhortant à trouver une solution pour permettre aux centaines d’algériens bloqués à l’étranger de rentrer au pays. « Nous vous implorons (…), Monsieur le président, d’autoriser vos concitoyens de l’étranger à renter dans leur pays. Vos équipes seront certainement aptes à éditer des règles sanitaires (tests, isolement…) qui permettront ces voyages en toute sécurité et qui seront acceptées de bon cœur par tous », lit on dans la lettre en question. Des internautes ont également lancé une pétition en ligne demandant au président algérien d’« ouvrir les frontières sous conditions, comme tous les autres pays ». Mais ces appels n’ont connu aucune suite, puisque Abdelmadjid Tebboune a ordonné, hier mardi, de « maintenir la fermeture totale des frontières aériennes, terrestres et maritimes » jusqu’à nouvel ordre.

Frontières : les algériens bloqués à l’étranger montent de nouveau au créneau

C’est dans ce contexte que les algériens bloqués à l’étranger sont de nouveau montés au créneau pour exprimer leur colère face au maintien de la fermeture des frontières. Plusieurs appels ont ainsi été lancés sur les réseaux sociaux pour entreprendre des actions de protestation devant les représentations diplomatiques de l’Algérie à l’étranger. Les initiateurs de ces appels ont ainsi fait part de leur intention d’observer des rassemblement devant les ambassades et consulats algériens de plusieurs pays, dont la France, et ce à partir du 8 Mai prochain.

« Rendez-nous notre liberté, ouvrez les frontières aux algériens », réclament notamment les auteurs de ces appels, qui ont été relayés par plusieurs pages et groupes sur les réseaux sociaux. Il est ainsi question d’observer des rassemblements « devant les ambassades et les consulats à partir du 8 mai 2021 et tous les samedis suivants », expliquent-ils.

Notons qu’à l’heure actuelle, la réouverture des frontières reste compromise par un nouveau rebond des cas de contamination au Coronavirus en Algérie. Cette situation, conjuguée à l’apparition des nouveaux variants et au retard considérable dans la campagne de vaccination, rendent ainsi une reprise des voyages inenvisageable à l’heure actuelle. Les vols de rapatriement, suspendus depuis le 1er mars dernier, pourraient toutefois reprendre en cas d’amélioration de la situation sanitaire à l’étranger et notamment en Europe dans les semaines à venir.

Lire également : Frontières et vols de rapatriement : l’ambassadeur d’Algérie en France s’exprime