Visas et immigration – Les algériens vaccinés pourraient prochainement être autorisés à effectuer des voyages en Europe. La commission européenne a en effet annoncé son intention d’autoriser les voyageurs vaccinés en provenance des pays tiers à se rendre sur ce continent d’ici l’été.

Advertisement

Plusieurs pays européens se préparent à la reprise progressive des voyages en prévision de la saison estivale de cette année. C’est notamment le cas de la Grèce, qui compte ouvrir ses frontières à partir du 14 mai en cours pour les touristes étrangers, et ce sans obligation de vaccin. Les personnes non vaccinées devront toutefois fournir un test PCR négatif et se soumettre à une période de quarantaine à leur arrivée dans ce pays. L’Espagne compte également adopter un passeport vaccinal pour permettre aux touristes de voyager au départ et à destination de son territoire.

Outre ces deux pays, la France a également annoncé, au début de ce mois de Mai, son plan de déconfinement et de reprise progressive des vols. L’Hexagone compte, dans ce sens, autoriser les ressortissants de plusieurs pays à voyager vers son territoire à partir du 9 juin prochain. Ceux-ci devront toutefois être titulaires d’un Pass Sanitaire, qui est un dispositif actuellement en phase d’essai qui permet d’enregistrer l’historique des teste de dépistage et les données relatives à la vaccination des voyageurs.

Voyages : les algériens vaccinés autoriser à se rendre en Europe ?

Les algériens vaccinés pourraient également pouvoir effectuer des voyages vers l’Europe cet été. La commission de l’Union Européenne compte en effet autoriser les personnes en provenance des pays tiers à voyager sur le vieux continent, à condition que celles-ci aient reçu les deux doses nécessaires à la vaccination anti Coronavirus. Les personnes concernées doivent également être titulaires du certificat de voyages de l’UE, dont le lancement est prévu d’ici la fin du mois de juin prochain. Toutefois, en attendant le lancement de ce certificat, la commission européenne a invité les pays membres de l’UE à autoriser les voyageurs disposant de « certificats de pays tiers basés sur le droit national, en tenant compte de la capacité de vérifier l’authenticité, la validité et l’intégrité du certificat et s’il contient toutes les données ».

« La Commission propose d’autoriser l’entrée dans l’UE pour des raisons non essentielles non seulement pour toutes les personnes venant de pays où la situation épidémiologique est bonne, mais également pour toutes les personnes qui ont reçu la dernière dose recommandée d’un vaccin autorisé par l’UE », précise la même source. L’UE a pour le moment homologué quatre vaccins contre le Coronavirus. Il s’agit, rappelons-le, de Pfizer, AstraZeneca, Johnson & Johnson ainsi que Moderna.

À l’heure actuelle, l’Algérie n’utilise qu’un seul de ces vaccins, à savoir AstraZeneca, mais l’Union Européenne étudie actuellement la possibilité d’élargir sa liste à d’autres vaccins dont Sputnik V, qui est développé par la Russie. Celui-ci reste le principal vaccin utilisé depuis le lancement de la campagne de vaccination en Algérie le 31 janvier dernier.

Lire également : Voyages depuis l’Algérie : l’Union Européenne veut instaurer de nouvelles mesures

Advertisement