Voyages et immigration – La question de l’ouverture des frontières de l’Algérie, et du renforcement des traversées maritimes fait partie de celles qui occupent le paysage médiatique depuis maintenant plusieurs mois.

Advertisement

Alors que le ministère des Transports avait annoncé il y a quelques jours un renforcement du programme des vols, cette décision semble encore insuffisante pour nombre d’Algériens de l’étranger, et notamment ceux qui vivent en dehors de la France. En effet, notons que malgré cette décision, les frontières du pays ne demeurent ouvertes que partiellement, ce empêche de nombreux voyageurs d’aller et venir de la même manière qu’avant la crise sanitaire.

Dans ce contexte, le ministre des Transports, Abdallah Moundji a de nouveau abordé la question de l’ouverture totale des frontières jeudi dernier. S’exprimant devant la commission des affaires étrangères de l’APN, le premier responsable du secteur a en effet rappelé que la pandémie « est toujours là ». « Certes, la situation est sous contrôle, mais le virus est toujours là, il n’est toujours pas parti », a-t-il notamment avancé. M.Moundji a par ailleurs indiqué que son département allait étudier la possibilité de lever certaines restrictions sur les voyages. « Mais la décision appartient aux hautes autorités », a-t-il dit.

Frontières de l’Algérie, traversées maritimes : du nouveau

De son côté, le député Abdelouahab Yagoubi est revenu longuement sur plusieurs questions, dont l’ouverture totale des frontières de l’Algérie et le renforcement du programme de traversées maritimes. Il faut d’ailleurs dire qu’une décision sur ce dernier volet reste très attendue de la part de la diaspora, qui a déjà accueilli favorablement l’annonce de renforcement du programme des vols.

Dans une publication sur sa page Facebook officielle hier dimanche, le représentant de la communauté nationale dans la zone France-Nord a ainsi annoncé avoir eu un entretien avec le ministre des Transports, Abdallah Moundji. Au cours de ladite rencontre, les deux parties ont souligné plusieurs points relatifs à l’augmentation des voyages vers le territoire national, à l’ouverture des frontières terrestres et à la réouverture de plus d’aéroports algériens au trafic international.

« L’accent a été mis sur l’urgence de lancer le programme des traversées proposé par les compagnies maritimes desservant les ports Algériens, d’autant plus que nos concitoyens doivent déposer leur demandes de congés et planifier leurs absences pour les vacances d’été (Mai à Septembre). », lit-on dans le compte-rendu dressé par le député.

En ce qui concerne le transport aérien, le même député a annoncé avoir déposé une « demande d’augmentation des vols vers le reste des aéroports qui n’ont pas été programmés dans les derniers ajouts, qu’ils soient à l’étranger (tels que les aéroports de : Berlin, Bâle-Mulhouse, Vienne, Metz, Bordeaux, Grenoble, Alicante, Madrid, Amman, etc.), ou à l’intérieur du pays (Annaba, Sétif, Biskra, El Oued, Batna, Ouargla, Béchar, Chlef, Tlemcen, Béjaïa, Tamanrasset…) ».

Par ailleurs, M. Yagoubi a également annoncé avoir demandé de « généraliser l’ouverture des frontières Algéro-Tunisiennes à tous les citoyens (elle est actuellement limitée à nos seuls concitoyens résidant en Tunisie) ». 

Enfin, le représentant de la communauté nationale en France a souligné « l’engagement ferme » du ministre des Transports de trouver des solutions à ces problèmes dans les meilleurs délais.

Lire également : Vols depuis les États-Unis : des prix cassés pour les Algériens

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici