Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Diaspora algérienne

Guerre en Ukraine : des étudiants algériens « retenus en otage » par l’armée ukrainienne

Published

on

étudiants algériens otage Ukraine

Diaspora algérienne – De nombreux étudiants étrangers, dont des algériens seraient « retenus en otage » par l’armée en Ukraine, et seraient utilisés comme des « boucliers humains ». C’est en effet ce qu’a déclaré le ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov.

La guerre en Ukraine entame sa deuxième semaine, au milieu des craintes concernant une possible internationalisation du conflit. L’armée russe, qui a déclenché une opération militaire chez son voisin a d’ailleurs mis sa force de dissuasion nucléaire en alerte maximale il y a quelques jours. Le ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov a quant à lui menacé les pays occidentaux de guerre totale dans le cas d’une intervention de ceux-ci en Ukraine.

« Nous nous attendions à des sanctions, mais nous ne pensions pas qu’elles toucheraient des journalistes, des hommes d’affaires, des athlètes… », avait déclaré le chef de la diplomatie russe. « La seule alternative aux sanctions est la guerre mondiale, et elle sera nucléaire et destructrice », avait-il menacé.

Des étudiants algériens « retenus en otage » par l’armée en Ukraine

Le même Serguei Lavrov vient de jeter un pavé dans la mare, en révélant qu’il y aurait de nombreux étudiants étrangers, dont des algériens qui seraient « pris en otage » par l’armée en Ukraine. Le chef de la diplomatie russe, qui s’est exprimé en marge d’une rencontre avec son homologue kirghiz Ruslan Kazakbaiev, a ainsi indiqué que l’armée ukrainienne empêchait le départ des civils de la ville assiégée de Marioupol.

Selon le responsable russe, les autorités ukrainiennes dans ladite ville se serviraient des civils, parmi lesquels des étudiants étrangers, comme des « boucliers humains ». Lavrov a également indiqué que les autorités russes avaient mis à disposition plus d’une centaine de bus pour l’évacuation des civils, dont des ressortissants étrangers. Une offre qui aurait été refusée par l’armée ukrainienne qui continuerait à retenir ces personnes dans les villes assiégées par l’armée russe.

Pour le moment, ces informations ne sont confirmées par aucune autre source. Rappelons en outre qu’un étudiant algérien avait trouvé la mort il y a quelques jours en Ukraine. La victime, âgée de 25 ans et originaire de la wilaya de Tlemcen, a succombé après avoir été atteinte lors d’un échange de tirs entre militaires russes et ukrainiens.

Lire également : Algérie Ferries : Nouveau scandale signalé à Alicante

Advertisement

Trending