Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie se trouve au centre d’une nouvelle polémique, au lendemain de l’entrée en vigueur de la hausse des vols vers le territoire national.

Advertisement

Les algériens de l’étranger dénoncent depuis plusieurs mois de supposées pratiques illégales au sein d’Air Algérie, qui a partiellement repris ses activités internationales depuis le 1er juin dernier. Les reproches de la diaspora algériennes concernent notamment la vente des billets chez la compagnie nationale. En juin dernier, celle-ci a notamment été accusée de céder ses places au départ de l’étranger en dehors du circuit légal, alors que des centaines de citoyens se trouvant dans d’autres pays peinaient à réserver un billet pour rentrer en Algérie.

Parmi les personnes qui ont été accusées d’avoir obtenu un traitement de faveur de la part d’Air Algérie figure notamment la chanteuse de Raï Cheba Zahouania. Cette dernière avait en effet suscité une vive polémique en juillet dernier, après avoir été accusée d’avoir usé de sa notoriété pour obtenir un billet au départ de la France. Celle-ci a toutefois démenti les accusations portées à son encontre. « Moi je n’utilise pas mon nom pour avoir un traitement de faveur. Je fonctionne avec mon éducation et mes principes, pas mon nom. », avait-elle déclaré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

Hausse des vols : Air Algérie suscite de nouveau la polémique

Au lendemain de l’entrée en vigueur de la décision de hausse des vols, Air Algérie se trouve également au centre d’une polémique de même nature. Un internaute a ainsi dénoncé ce qu’il a qualifié de « soucis et d’arnaques pour certains passagers, car Air Algérie s’est permis d’acheter des billets Vueling et de les revendre au nom d’Air Algérie ». « Une dame a acheté le billet à Air Algérie Audin à 450 euros et elle n’a pas pu partir. Au téléphone, le call center lui disait qu’il fallait voir directement à Alger et qu’il ne comprenait rien », affirme le même internaute dans un témoignage partagé sur les réseaux sociaux.

Air Algérie a toutefois démenti ces accusations. « Depuis Khalifa Airways, Air Algérie n’a pas conclu de partenariat sur la billetterie », a notamment déclaré une source au sein de la compagnie nationale, citée ce dimanche par le média spécialisé Visa Algérie

Rappelons en outre que suite à la décision du gouvernement d’augmenter les vols vers l’Algérie, la compagnie nationale assure désormais plus d’une trentaine de liaisons hebdomadaires toutes destinations confondues, contre seulement une quinzaine auparavant. Sur ce nombre de vols, 24 ont lieu entre la France et les aéroports de Constantine, Alger et Oran à une fréquence quotidienne.

Lire également : Hausse des vols de France vers l’Algérie : voici les prix chez les différentes compagnies

Advertisement