Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Diaspora algérienne

Immigration – Algériens de France : nouvelle sortie lunaire de Macron

Published

on

Algériens France Macron

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Le président français Emmanuel Macron a été l’auteur d’une autre sortie lunaire, au sujet de l’immigration des Algériens en France. 

Ainsi, Macron est revenu sur la décision française de diminuer le nombre de visas donnés à l’Algérie et au Maroc, en se félicitant de son impact sur le taux de réadmission de leurs ressortissants expulsés. Une décision dont il se félicite. Profitant du sommet sur la Francophonie en Tunisie le week-end dernier, le Chef de l’Etat français a justifié la décision prise d’une diminution du nombre de visas octroyés à l’Algérie et au Maroc.

Ce choix, qui devait mettre la pression sur ces deux pays afin qu’ils soient plus enclins à récupérer leurs ressortissants clandestins arrêtés en France, porterait ses fruits. Le président de la République a en effet affirmé à des journalistes présents sur place que la mesure « a eu de l’effet». «On voit que les retours sont facilités», a-t-il précisé.

Pour rappel, la France a décidé en septembre 2021 de diminuer de 50% le nombre de visas donnés à l’Algérie et au Maroc, pour les pousser à se montrer plus coopératifs dans la réadmission de leurs ressortissants. De vives réactions avaient accompagné ce choix, faisant grimper la tension entre l’Hexagone et les deux pays du Maghreb. « Je pense qu’au moins on a eu un débat en vérité ces derniers mois sur le sujet des visas », s’est félicité Emmanuel Macron.

Il a affirmé que «ce n’est pas acceptable qu’on ne reprenne pas des étrangers en situation irrégulière qui étaient identifiés comme dangereux et troublant l’ordre public». «La susceptibilité est des deux côtés. La France a le droit d’être susceptible aussi», a-t-il rappelé. Selon lui, les migrants se trouvant en situation irrégulière sur le territoire sont le fruit de «trafics organisés». Le président français a néanmoins rappelé qu’il restait favorable « à la mobilité des étudiantes et étudiants, à la mobilité économique, académique, politique ».

Lire également :

Voyages : de graves accusations à l’égard de la compagnie aérienne nationale Air Algérie

Trending