Actualité immigrationLes autorités canadiennes vont mettre en place de nouvelles facilitations en faveur des candidats à l’immigration, dont les algériens. C’est en effet ce que rapporte Radio Canada, dans un article citant le porte-parole de Marco Mendicino, ministre canadien de l’immigration.

Advertisement

En effet, le gouvernement fédéral compte créer une nouvelle plateforme numérique, qui va lui permettre de traiter plus rapidement les demandes d’immigration des ressortissants étrangers, dont les algériens. Celle-ci devrait remplacer de manière progressive le système de gestion actuellement en place. Un budget colossal de l’ordre de 429 millions de dollar a été récemment débloqué par les hautes autorités canadiennes, afin de mettre en place ce nouveau mécanisme, précise la même source.

Lire également : Regroupement familial : les autorités canadiennes mettent en place une nouvelle mesure 

Immigration au Canada pour les algériens : ce qui changera

« Cette nouvelle plateforme garantira que notre système d’immigration puisse traiter efficacement le nombre croissant de demandes », avance Alexander Cohen. « Cela réduira l’utilisation des demandes par papier. Ce sera plus simple et plus facile pour les candidats.», a-t-il notamment ajouté. Par conséquent, les candidats algériens à l’immigration au Canada verront les délais d’attente réduits, une fois cette nouvelle plateforme lancée.

Toujours dans le même sillage, le porte-parole du ministre de l’immigration a affirmé que son département traite de plus en plus de demandes d’immigration au Canada. « Il y a plus de demandes que jamais auparavant. Nous allons traiter autant de demandes qu’il y a de  places pour le plan d’immigration.», a-t-il signalé.

De son coté, Robert Falconer, chercheur à l’Université de Calgary, plus grande ville de la province de l’Alberta, a déclaré que le taux de traitement des demandes de résidence permanente a diminué au cours des six dernières années. Selon lui, ce chiffre s’élevait à 21 % en 2019. Pour étayer ses dires, il a indiqué que l’analyse des données gouvernementales indique que le nombre de demandes de résidence permanente reçues était 34 % plus élevé que le nombre de demandes examinées, au cours de l’année dernière.

Lire également :

Etudiants algériens : nouveau communiqué de l’ambassade du Canada

Advertisement