Algérie actualité– Le Professeur Djamel Fourar, président du comité chargé du suivi de l’évolution de la courbe d’infections au Coronavirus en Algérie, fait part d’une hausse du nombre de nouvelles personnes diagnostiquées positives.

Advertisement

En effet, l’Algérie a enregistré pas moins de 1009 nouveaux cas positifs à la Covid-19. C’est ce qu’indique le dernier bilan épidémiologique communiqué, ce dimanche 29 novembre, par le ministère de la santé algérien. Le bilan officiel de la journée d’aujourd’hui porte ainsi à 83.112 le nombre total des contaminations dans le plus grand pays africain. Et ce depuis le début de l’épidémie, en mars dernier.

Pour rappel, les autorités sanitaires algériennes, avaient dénombré, samedi 28 novembre, 1044 nouvelles infections au Coronavirus. Elles ont également déploré 21 nouveaux décès. Par conséquent, les chiffres de la journée d’hier, avaient porté à 81.212 le nombre total de cas positifs. Par ailleurs, le nombre total des personnes décédées de ce virus mortel, est passé à 2393.

Par ailleurs, il est à noter que le même bilan de la journée de samedi avait mentionné le nombre des personnes admises en soins intensifs, ainsi que le nombre des guérisons. De ce fait, le nombre de patients en soins intensifs était de l’ordre de 51. Quant aux guérisons, le bilan officiel déplore une augmentation des cas. 622 personnes ont été guéries de la Covid-19 et ont quitté les hôpitaux algériens, pendant la même journée.

Prix des tests de dépistage des infections au Coronavirus en Algérie

Nombreux sont les citoyens algériens à s’être plaints des prix, jugés exorbitants, des tests permettant de diagnostiquer les contaminations au Coronavirus. Les personnes désirant se faire dépister étaient contraintes de débourser la modique somme de 15.000 Dinars. Ce qui n’est pas à la portée de tous les foyers algériens. Dès lors, pour faire face à la récente recrudescence des cas en Algérie, et afin de permettre à une grande partie de la population de se faire tester, les autorités algériennes ont décidé d’intervenir, dans le but de faire baisser ces prix.

Lotfi Benbahmed, ministre de l’industrie pharmaceutique, a annoncé à cet effet que les tests PCR seront désormais proposés aux algériens au tarif de 8900 Dinars. Ce qui devrait, selon lui, permettre une meilleure accessibilité au grand public. De plus, ceci devrait permettre d’améliorer la riposte de l’Algérie face à la hausse du nombre de cas diagnostiqués positifs.

Contrairement à l’Algérie, la France adopte un système de dépistage totalement différent. Les tests PCR et les tests antigéniques sont totalement pris en charge par le sécurité sociale. Ainsi, toute personne désirant se faire tester n’aura qu’à présenter sa carte d’assurance maladie. Elle n’aura pas à débourser de frais supplémentaires.

Lire également :

Algérie : Nouveau record des contaminations à la Covid 19 (24/11/2020)

 

 

Advertisement