Kabylie actualité – L’installation d’une statue du roi berbère Chachnaq au centre de la ville de Tizi-Ouzou, dans la région de Kabylie, a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux en Algérie et même au delà.

Advertisement

Une vive polémique a en effet éclaté sur les réseaux sociaux en Algérie suite à l’installation, dimanche 10 janvier, d’une statue du roi berbère Chachnaq à Tizi-Ouzou. Les autorités locales ont installé ladite stèle à l’occasion de la célébration de la fête de Yennayer, qui marque le début du nouvel an du calendrier amazigh. Cette initiative n’est pas passée inaperçue, puisque des internautes algériens et même étrangers ont dénoncé l’érection de cette statue au cœur de la ville de Tizi-Ouzou.

Les détracteurs de cette initiative, dont certains appartiennent au courant islamiste, ont notamment estimé que l’érection de cette statue était contraire aux préceptes de l’Islam. Cette statue s’apparente, selon eux, aux idoles vénérées notamment en Arabie à l’époque préislamique. D’autres encore ont estimé que le roi Chachnaq, fondateur de la XXIIe dynastie égyptienne, était une personnalité étrangère qui n’a aucun lien avec l’Algérie et que par conséquent, sa statue n’avait pas sa place à Tizi-Ouzou.

Statue du roi Chachnaq en Kabylie : des égyptiens montent au créneau

La polémique autour de cette statue n’est d’ailleurs pas passée inaperçue en Égypte, pays que ledit roi Chachnaq avait conquis au Xe siècle avant Jésus-Christ. Des internautes Égyptiens sont en effet montés au créneau et ont appelé les autorités de leur pays à intervenir pour mettre fin à ce qu’ils ont qualifié de « détournement de l’Histoire égyptienne ». « J’ai la preuve formelle qu’il (Chachnaq, ndlr) est un égyptien de père en fils », a notamment écrit le chercheur égyptien Mohamed Al Idrissi. « J’ai un profond respect pour les Amazighs et leur Histoire, mais je me sens obligé de défendre l’Histoire de mon pays et de mes ancêtres suite à ce détournement », a-t-il ajouté.

Cette polémique n’a toutefois pas fait réagir les autorités de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui ont inauguré ladite statue ce mardi 12 janvier.

Lire également : Polémique en Algérie autour du premier vol entre Israël et le Maroc

windows 10 pro kaufen

Advertisement