Voyages – Le nombre de visas accordés par la France pour les algériens a fortement baissé au cours de l’année 2020. C’est ce que révèle, ce jeudi 21 janvier, le ministère français de l’Intérieur.

En effet, le nombre de visas que la France a accordé aux algériens en 2020 a connu une forte baisse par rapport à l’année 2019. C’est ce que révèlent les statistiques annuelles en matières d’immigration publiées par le ministère français de l’Intérieur ce jeudi. Selon les mêmes chiffres, les algériens n’ont ainsi bénéficié que de 73.276 visas en 2020, contre 274.421 en 2019.

Il s’agit donc d’une baisse d’environ 73% entre 2019 et 2020. Cette chute drastique du nombre de visas délivrés aux algériens s’explique notamment par la pandémie de Covid-19 qui frappe le monde depuis le début de l’année dernière. La situation sanitaire a ainsi conduit plusieurs pays, dont l’Algérie, à fermer leurs frontières. La France a également suspendu l’octroi des visas de court séjour aux ressortissants des pays tiers, et seuls les étrangers résidant en France ou les titulaires d’un visa de long séjour peuvent se rendre dans ce pays.

Visas pour la France en 2020 : les algériens moins bien classés que les marocains

Malgré cette baisse du nombre de visas, l’Algérie est le troisième pays dont les ressortissants ont bénéficié du plus de visas pour la France en 2020. Le Maroc se classe en première position, puisque ses ressortissants ont bénéficié de 98.627 visas au cours de l’année passée. Le Royaume chérifien est suivi par la Russie, avec 78.701 visas alors que l’Algérie complète le podium. La Tunisie, autre pays voisin de l’Algérie, a pour sa part bénéficié de seulement 49.458 visas pour la France en 2020.

Les chiffres publiés par le ministère français de l’Intérieur montrent, par ailleurs, que l’année 2020 a été l’une des moins prolifiques en matière de visas pour les étrangers. En effet, la France a délivré un total de seulement 712.311 visas au cours de l’année dernière, alors que ce chiffre s’élevait à 3,53 millions en 2019.

Lire également : Immigration : ce qui changera pour les voyageurs algériens en 2021