Voyages et immigration – L’Algérie pourrait bientôt se retrouver sur la liste rouge de la France, avec l’augmentation importante des cas de contamination à la Covid-19 depuis quelques semaines.

Advertisement

L’Algérie fait en effet face à une nouvelle vague de Coronavirus depuis le début du mois de juillet dernier. Ce vendredi 6 août, le pays a enregistré 1203 nouvelles contaminations et 46 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres officiels du ministère de la santé. Les hôpitaux des différentes régions sont d’ailleurs saturés et manquent d’Oxygène. Une situation qui a poussé de nombreux citoyens et acteurs de la société civile à se mobiliser pour acquérir des concentrateurs et des stations de production d’Oxygène au profit des différentes structures de santé. La communauté nationale à l’étranger n’a d’ailleurs pas manqué de participer à cet élan de solidarité.

Face à cette situation, les autorités ont également renforcé les mesures de lutte pour tenter d’enrayer la propagation du virus. Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a ainsi décidé de réinstaurer un confinement partiel de 20h00 à 6h00 du matin dans les régions les plus touchées. De nombreuses campagnes de sensibilisation ont également été lancées afin d’inciter les citoyens à se faire vacciner.

L’Algérie bientôt sur la liste rouge de la France ?

Dans ce contexte, l’Algérie risque d’ailleurs de se retrouver prochainement sur la liste rouge de la France. Ladite liste regroupe pour rappel les pays où le risque sanitaire est considéré comme étant élevé, avec une forte circulation des variants dans des proportions non maîtrisées. Il y a quelques jours, l’Institut Pasteur d’Algérie avait annoncé que le variant Delta du Coronavirus, qui est le plus dangereux détecté jusqu’ici, représentait 71% du total des contaminations enregistrées dans le pays, et pourrait bientôt atteindre les 90%.

L’Allemagne est d’ailleurs le premier pays de l’espace Schengen qui vient de classer l’Algérie comme pays à haut risque, de même que son voisin le Maroc. La France, qui est la principale destination des algériens en Europe pourrait prochainement suivre l’exemple de son voisin. Il est à rappeler qu’actuellement, le gouvernement français classe l’Algérie sur sa liste orange, qui présentent une propagation du virus dans des proportions maîtrisées. Les voyageurs non-vaccinés en provenance de ces pays doivent notamment justifier d’un motif impérieux, et s’engager à un auto isolement de 7 jours une fois arrivées en France. Les voyageurs en provenance des pays classés sur la liste rouge doivent pour leur part se soumettre à une période d’isolement de 10 jours qui sera contrôlée par les forces de sécurité françaises, en plus de l’obligation de justifier d’un motif impérieux et de présenter un test anti Covid-19 négatif avant leur embarquement.

Lire également : Prochain vol autorisé de Transavia vers l’Algérie : voici la date de vente des billets

Advertisement