Voyages et immigration – La France a mis à jour la liste des motifs impérieux pour les voyageurs algériens souhaitant entrer sur son territoire. Rappelons en effet qu’à partir de samedi 21 août, le gouvernement français appliquera les mesures relatives à la nouvelle classification de l’Algérie sur sa liste rouge.

Advertisement

Les autorités françaises ont décidé de classer l’Algérie sur leur liste rouge des pays à haut risque. Ces pays sont ceux où le risque sanitaire est considéré comme étant élevé, avec une large circulation des nouveaux variants du Coronavirus, dont le variant Delta qui est le plus contagieux. Selon le dernier communiqué de l’Institut Pasteur d’Algérie, ce variant représente en effet plus de 91% du total des cas actuellement recensés dans le pays. « Ce variant est passé de 6.56% à plus de 91% du total des prélèvements reçus pour séquençage, témoignant du très haut degré de transmissibilité de ce variant et concordant avec l’actuelle vague que subit l’Algérie en ce moment », a indiqué l’Institut Pasteur avant-hier 17 août.

Face à cette situation, la France a classé l’Algérie sur sa liste rouge des pays à haut risque. Ce pays rejoint ainsi son voisin marocain, ainsi que la Tunisie qui est classée sur cette liste depuis plusieurs semaines. Les conditions d’accès au territoire français ont ainsi été durcies pour les voyageurs en provenance des trois pays du Maghreb.

France : voici la nouvelle liste des motifs impérieux pour les algériens

Parmi les choses qui changent pour les voyageurs algériens, figure notamment la liste des motifs impérieux pour entrer en France. Alors qu’auparavant, cette liste comportait un total de 11 motifs, elle est désormais réduite pour en comporter seulement 8, indique le gouvernement français sur les sites web officiels de ses différents ministères.

Dans les détails, la nouvelle liste des motifs impérieux comporte notamment les ressortissants français ainsi que leurs conjoints et enfants, de même que les ressortissants de l’Espace Schengen et les membres de leur famille ayant leur résidence principale en France. Les algériens titulaires de titres de séjour en France sont également concernés, à condition que leur déplacement à l’étranger ait été justifié par un motif impérieux ou soit intervenu avant le 31 janvier dernier. Les titulaires de visas de long séjour délivrés au titre du regroupement familial en France sont également concernés, de même que les titulaires de visa d’études. La liste comporte également les employés des représentations diplomatiques étrangères en France, ainsi que les personnes employées dans les secteurs des transports aérien, maritime et terrestre à l’international. Enfin, les voyageurs en transit de moins de 24 heures dans un aéroport français sont également autorisés à voyager.

Il est à rappeler que cette liste des motifs impérieux pour entrer en France concerne uniquement les algériens non-vaccinés ou vaccinés avec un vaccin non homologué par l’Agence européenne du médicament. Les personnes qui ont reçu les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca ou Johnson & Johnson sont soumises à la seule condition de présenter une preuve de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet.

Lire également : L’Algérie classée sur la liste rouge de la France : voici les nouvelles conditions d’entrée

Advertisement