Voyages et immigration – La compagnie aérienne low-cost espagnole Volotea avait reporté en juillet dernier le lancement des ses vols entre la France et l’Algérie pour la mi-octobre 2021. Un nouveau report pour le mois de décembre a été annoncé.

Advertisement

Dans un communiqué de presse publié au cours de cette semaine, le transporteur aérien espagnol Volotea a annoncé le report de la date du lancement de ses vols entre la France et l’Algérie pour le mois de décembre prochain. Cette compagnie low-cost avait prévu d’effectuer ses vols à la mi-octobre depuis les aéroports des trois villes françaises suivantes : Bordeaux, Lyon et Marseille vers ceux de ces sept villes algériennes : Alger, Béjaïa, Sétif, Tlemcen, Annaba, Constantine et Oran.

Concernant les prix, un billet pour un aller simple sur la ligne Bordeaux – Alger coûte jusqu’à 131 euros. Le prix d’un vol retour varie de 51 à 103 euros.

Vols de Volotea vers l’Algérie : la France plus facilement accessible pour les Algériens

La France est le pays qui bénéficie du plus grand nombre de liaisons aériennes programmées par l’Algérie. Ceci est dû à la présence d’une importante communauté algérienne sur le sol français. Ainsi, 48 vols sont assurés chaque semaine par Air Algérie, Air France, Transavia et ASL Airlines.

Cependant, l’Algérie a été classée comme pays de la zone rouge par la France depuis le 21 août dernier, ce qui a conduit les Algériens non vaccinés à respecter un certain nombre de contraintes : présentation d’un test PCR à l’embarquement, réalisation d’un test antigénique à l’arrivée et respect d’une période de confinement obligatoire de 10 jours à compter de la date d’arrivée sur le territoire français.

Par ailleurs, les déplacements vers la France vont dorénavant être plus faciles pour les Algériens suite à l’annonce de l’homologation du vaccin Sinovac, largement utilisé et bientôt produit en Algérie. Les voyageurs algériens pourront traverser les frontières en ayant le statut de vaccinés.

Ce changement devrait inciter les autorités algériennes à prononcer la décision tant attendue de l’ouverture totale des frontières entre les deux pays, d’autant plus que la vaccination en Algérie a atteint le taux de 50%. Cette décision permettrait également aux compagnies aériennes d’augmenter leur nombre de vols et retrouver petit à petit leur rythme d’activité d’avant la pandémie.

Lire également : Voyages vers la France : très bonne nouvelle pour les algériens

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici