Voyages et immigration – Les appels pour une hausse du nombre de vols vers l’Algérie en aout ne cessent de se multiplier. Ainsi, après les membres de la diaspora algérienne, c’est au tour de Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en sol algérien, de monter au créneau à ce sujet.

Advertisement

En effet, dans un entretien accordé au site visas Algérie, le spécialiste a plaidé pour une hausse du nombre de rotations. « Nous sommes en guerre contre un virus. La majorité des passagers qui viennent de l’étranger sont vaccinés et le protocole en place est suffisant pour détecter des cas positifs. À l’heure où le ministère de l’Industrie pharmaceutique autorise l’importation des concentrateurs, l’augmentation des vols ne sera que bénéfique pour permettre l’arrivée du plus grand nombre possible de voyageurs et de concentrateurs afin de soulager les hôpitaux et de venir en aide aux malades en difficultés respiratoires.», affirme-t-il, allant même jusqu’à recommander aux autorités algériennes de prendre cette décision qui ne pourrait qu’être bénéfique selon lui.

Lire aussi : Voyage vers l’Algérie : vers la baisse des prix des billets

Hausse des vols vers l’Algérie en aout : serait-ce un pari risqué ?

Interrogé sur les risques qu’induiraient l’augmentation des vols, Bekkat Berkani a été catégorique. « Il n’y a pas de risque, le variant est parmi nous. C’est même nécessaire d’augmenter le nombre de vols. Il faut aider la diaspora à contribuer à la lutte contre le virus. Il y a un tas d’associations à l’étranger qui n’attendent qu’un geste pour aider. Il y a aussi l’aspect économique des algériens établis à l’étranger qui veulent venir en aide à leurs proches en difficultés financières ici.», détaille le même spécialiste. 

Par ailleurs, le membre du comité scientifique algérien s’est également étalé sur la question du confinement obligatoire de la population en Algérie. « Il faut le durcir encore plus. Il faut de la cohérence aussi. Interdire des plages à l’Ouest et les permettre à l’Est, n’est pas compréhensible. Heureusement, les autorités locales ont anticipé et ont décidé de fermer les plages.», ajoute-t-il.

Lire également : Vols de France vers l’Algérie : Volotea apporte de nouvelles précisions

Advertisement