Transport aérien – Le limogeage du PDG d’Air Algérie, Bakhouche Allache, continue de susciter les interrogations. En plus du premier responsable de la compagnie nationale, Abdelmadjid Tebboune a également mis fin aux fonctions du directeur de la filiale catering d’Air Algérie, ainsi qu’à celles du ministre des transports, Lazhar Hani.

Advertisement

Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a en effet prononcé le limogeage du PDG d’Air Algérie samedi dernier. Le responsable de la filiale catering de la même compagnie, ainsi que le ministre des transports Lazhar Hani avaient également été limogés. Un communiqué des services du premier ministre, qui a annoncé la nouvelle, a précisé que le chef de l’État avait pris ces décisions suite à une opération d’importation qui n’avait pas pris en compte la situation financière difficile du pays et de la compagnie nationale.

par ailleurs, rappelons que dans la foulée, le chef de l’État avait désigné l’actuel ministre des travaux publics, Farouk Chiali, pour assurer l’intérim à la tête du ministère des transports. Celui-ci a installé, rappelons-le, Amine Mesroua au poste de PDG par intérim d’Air Algérie.

Limogeage du PDG d’Air Algérie : de nouveaux détails dévoilés

Si le communiqué des services du premier ministre a dévoilé la raison derrière le limogeage des trois responsable sus-cités, il ne donne en revanche pas plus de détails sur l’opération d’importation dont il est question. Hier mardi, le quotidien arabophone Ennahar a indiqué que l’opération concernait notamment des rénovations au sein de la filiale catering d’Air Algérie. La compagnie nationale aurait ainsi acquis des équipements de cuisine dans le cadre de ces rénovations, indique la même source. Ces dépenses auraient suscité la colère des hautes autorités du pays, d’autant plus qu’elles n’étaient pas nécessaires vu que les avions d’Air Algérie, cloués au sol pendant plusieurs mois, ne servaient pas de repas à bord à l’époque des faits.

Selon le quotidien El Watan, c’est en revanche de la porcelaine qu’aurait importé la filiale Catering de la compagnie aérienne nationale. Selon le quotidien francophone, cette opération d’importation ne serait pas la seule raison derrière le limogeage des trois responsable. Le ministre des transports, Lazhar Hani, se serait en effet retrouvé en situation de conflit d’intérêt en raison du fait qu’il aurait été, ainsi que des membres de sa famille, actionnaires au sein de plusieurs entreprises dans le secteur des transports, ont rapporté les deux médias sus-cités.

Lire également : Air Algérie : qui est Amine Mesroua, le nouveau PDG par intérim ?

Advertisement