Voyages et immigration – La colère de la diaspora algérienne face au maintien de la fermeture des frontières et de la suspension des vols ne faiblit pas. Ce mardi 4 Mai, plusieurs associations de la communauté algérienne à l’étranger ont de nouveau interpellé les autorités à ce sujet.

Advertisement

La fermeture des frontières en Algérie dure depuis maintenant plus de 13 mois. Cette mesure a empêché des centaines d’algériens bloqués à l’étranger de rentrer au pays depuis le mois de mars 2020. La décision de suspendre les vols spéciaux d’Air Algérie depuis deux mois a également suscité une vive colère chez les membres de la communauté nationale à l’étranger, qui ont lancé plusieurs appels au chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, afin de leur permettre de rentrer en Algérie.

Dans ce sens, des internautes ont notamment lancé une pétition dans laquelle ils ont appelé le président algérien à « ouvrir les frontières sous conditions (…) comme tous les autres pays ». « La diaspora algérienne souffre et on ne peut supporter plus que ça », ont notamment écrit les auteurs de l’appel. De son côté, la Coordination des associations de la société civile de l’immigration algérienne et des cadres algériens à l’étranger et en Algérie avait également adressé une lettre dans ce sens au chef de l’État.

« Nous vous implorons (…), Monsieur le président, d’autoriser vos concitoyens de l’étranger à renter dans leur pays. Vos équipes seront certainement aptes à éditer des règles sanitaires (tests, isolement…) qui permettront ces voyages en toute sécurité et qui seront acceptées de bon cœur par tous », avait notamment écrit ladite coordination, qui a constaté que « bien que les conditions sanitaires ne soient toujours pas idéales, surtout en France ces temps-ci, la vaccination pour certains, les tests PCR pour tous, voire une période de septaine, permettent les déplacements entre de nombreux pays ».

Suspension des vols : la diaspora algérienne saisit à nouveau les autorités

Ces appels n’ont toutefois pas reçu de réponse favorable puisque Abdelmadjid Tebboune a ordonné, la semaine dernière, le maintien des restrictions actuelles sur les voyages. Dans ce contexte, un collectif réunissant plusieurs associations de la diaspora algérienne a saisi les autorités, ce mardi 4 Mai, au sujet du maintien de la fermeture des frontières et de la suspension des vols.  « Des statistiques fiables et des informations sur les réseaux sociaux confirment que des étrangers de différentes nationalités entrent et sortent régulièrement de l’Algérie depuis l’annonce de la fermeture de la frontière jusqu’à nos jours », écrit notamment ce collectif dans un communiqué rendu public par le Forum de la communauté algérienne en Turquie.

Les rédacteurs de ce document ont ainsi appelé les autorités algériennes à intervenir afin de laisser rentrer des centaines de ressortissants qui n’ont pas pu se rendre en Algérie depuis plus d’une année. Ils ont notamment enjoint au gouvernement d’annuler « l’obligation d’obtenir une autorisation spéciale pour entrer dans le pays », qu’ils ont qualifiée d’« humiliation pour la communauté algérienne ». Ils affirment ainsi que ce document « est devenu un visa pour entrer dans notre pays d’origine, tandis que les étrangers y ont facilement accès, ce qui a eu un effet provocateur ». Le collectif sus-cité a également appelé les autorités algériennes à autoriser la reprise des vols d’Air Algérie et les déplacement des algériens à destination du territoire national avec des compagnies étrangères, afin de « répondre aux besoins de la communauté algérienne en matière de déplacement ».

Lire également : Autorisations de sortie de l’Algérie : la polémique continue d’enfler

Advertisement