Actualité sportive – Un nouveau scandale a enflammé la toile au sujet du match de l’équipe d’Algérie contre la Guinée équatoriale, qui a vu la défaite des fennecs sur le score de 1-0 et l’arrêt de leur impressionnante série d’invincibilité (35 matches).

Advertisement

La défaite de l’équipe d’Algérie face à son homologue de Guinée équatoriale, lors de la 2e journée du groupe E de la CAN 2022 fait encore parler d’elle. Les fennecs, qui sont tenants du titre, voient en effet leurs chances de se qualifier au deuxième tour de cette compétition très réduites. Après un premier faux pas contre la Sierra Leone, les hommes de Djamel Belmadi espéraient pourtant se rattraper contre la Guinée équatoriale. Malgré de nombreuses occasions, les fennecs n’ont toutefois pas réussi à trouver le chemin des filets, et ont fini par s’incliner sur le score de 1 but à 0.

Au delà du fait qu’elle compromet les chances des verts de passer au deuxième tour, cette défaite marque également la fin de l’incroyable série d’invincibilité des coéquipiers de Riyad Mahrez, qui étaient restés invaincus pendant 35 rencontres consécutives. Elle a en outre donné lieu à toutes sortes de spéculations, même les plus incroyables. Les plus raisonnables pointent ainsi du doigt le mauvais état de la pelouse ou encore les conditions climatiques, tandis que d’autres n’hésitent pas à affirmer que les hommes de Djamel Belmadi sont victimes d’un complot, voire même de sorcellerie.

Algérie-Guinée équatoriale : un nouveau scandale enflamme la toile

Dans ce sens, un nouveau scandale a enflammé la toile au sujet du match de l’Algérie contre la Guinée équatoriale. Selon le média arabophone Ennahar, qui cite des sources proches du dossier, la VAR (Assistance vidéo à l’arbitrage) n’aurait pas été fonctionnelle lors de la rencontre entre les deux sélections.

« Le non-fonctionnement de la VAR a empêché l’arbitre de réviser le but de Belaïli, qui a été refusé au motif qu’il était en positions de hors-jeu », indique le média arabophone. Une affirmation a suscité une vive colère chez les supporters des fennecs, qui n’ont pas hésité à crier au scandale.

Toutefois, l’information rapportée par Ennahar n’est fondée sur aucun élément tangible. Il s’agirait en effet d’une simple rumeur que ledit média a commis l’imprudence de relayer, selon ce qu’a affirmé le journaliste sportif Walid Ziani, fondateur du site spécialisé Dz Foot. « Non, la VAR n’a pas arrêté de fonctionner pendant le match Algérie-Guinée équatoriale. Si ce journaliste (d’Ennahar, ndlr) comprenait réellement le fonctionnement de la VAR, il saurait pourquoi l’arbitre n’a pas examiné le but de Belaïli qui était hors-jeu », a écrit le même journaliste sur Twitter.

Lire également : Sans papiers algériens en France : voici comment régulariser sa situation par le travail

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici