Voyages et immigration – Plusieurs passagers ont fait état d’un véritable calvaire qu’ils ont vécu à bord des traversées vers l’Algérie. Algérie Ferries et son homologue française Corsica Linea continuent ainsi de susciter de vives critiques chez la diaspora.

Advertisement

Les traversées maritimes entre la France et l’Algérie ont repris en novembre dernier après plus d’un an et demi de suspension. Cette reprise est toutefois loin de satisfaire les membres de la communauté algérienne dans l’Hexagone, qui ont dénoncé à maintes reprises des lacunes dans l’organisation des voyages.

En novembre dernier, des images qui ont largement circulé sur les réseaux sociaux montraient ainsi un navire de la compagnie maritime nationale dans un piteux état. Restes de nourriture, mégots de cigarettes et autres types de déchets étaient ainsi jetés çà et là sur le pont du bateau.

Algérie Ferries a elle même fait état de comportements pour le moins condamnables de la part de certains passagers. « Dégradations, vols, atteintes à la personne… » sont autant d’incidents graves dont a fait état la compagnie nationale, qui a promis de sévir contre ces comportements. Néanmoins, elle ne semble pour le moment pas être parvenue à y mettre fin.

Traversées vers l’Algérie : des passagers racontent leur calvaire

En effet, de nombreux passagers témoignent d’un véritable calvaire qu’ils ont vécu sur les traversées entre vers l’Algérie, et ce que ce soit avec Algérie Ferries ou avec son homologue française Corsica Linea. Un voyageur a notamment raconté sa mauvaise expérience avec cette dernière compagnie dans un témoignage partagé sur les réseaux sociaux. « 8 h de retard, plus les 3 heures d’attente exigées avant le départ ça fait 11 heures d’attente, avec les enfants, les valises et tout le rituel du voyage insupportable. Aucune considération », a dénoncé le concerné.

« À l’intérieur du bateau, c’est une catastrophe. Les valises et les marchandises (…) sont partout, dans les issues de secours, dans les couloirs, devant la réception, sur les balcons du bateau. Absolument partout, on ne peut pas marcher sans toucher une valise, un carton ou un sac », relate pour sa part un client d’Algérie Ferries, qui fait état de la présence de nombreux « trabendistes » (contrebandiers, ndlr) à bord du bateau de la compagnie nationale.  « Certains n’hésitent pas à vouloir vous donnez des marchandises à faire passer », ajoute le même témoin.

Outre la mauvaise organisation, les membres de la diaspora dénoncent également une flambée des prix chez Algérie Ferries et Corsica Linea. Sur les sites internet des deux compagnies, les prix varient ainsi entre 1200 et 1300 euros par personne pour un aller-retour avec véhicule au cours de ce mois de janvier. « Il n’y a aucune raison pour cette hausse, la demande a même baissé avec l’introduction du Pass Vaccinal (pour les voyageurs par voie maritime, ndlr). C’était le seul moyen accessible qu’on avait pour voyager », dénonce ainsi un internaute sur le réseau social Facebook.

Lire également : Traversées maritimes France-Algérie : les compagnies pointées du doigt

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici