Maghreb actualité – L’armée algérienne s’est exprimée, via la revue El Djeich, sur la récente normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Les autorités algériennes, et notamment le premier ministre Abdelaziz Djerrad, avaient déjà qualifié cette normalisation  de « menace pour la stabilité de l’Algérie ».

Advertisement

L’armée algérienne est en effet montée au créneau, et s’est exprimée sur la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Sans citer nommément le voisin de l’Ouest, l’armée algérienne s’est dite prête à « faire échec à toutes les tentatives subversives ennemies et à leurs espoirs. ». L’armée algérienne a dit « être prête au sacrifice, forte de son puissant arsenal et de ses unités qualifiées et, avant cela, de la détermination de ses éléments qu’aucune menace ni aucune alliance ne saurait intimider », lit-on en effet dans le dernier numéro de la revue El Djeich, organe de communication officiel de l’armée algérienne.

Par ailleurs, notons que ce n’est pas la première fois que la revue El Djeich fait allusion à la normalisation entre le Maroc et Israël. Dans son numéro du mois de décembre 2020, le même organe de l’armée avait en effet appelé les algériens à « se tenir prêts à faire face à la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région. ».

Normalisation entre le Maroc et Israël : quel futur pour les relations avec l’Algérie ?

Par ailleurs, notons que l’annonce de normalisation entre le Maroc et Israël n’a pas manqué de susciter la colère des autorités algériennes. Le premier ministre, Abdelaziz Djerad avait notamment qualifié ce nouveau pas du Maroc de « menace pour la stabilité de l’Algérie ». « Il y a aujourd’hui une réelle volonté de faire parvenir l’entité sioniste jusqu’à nos frontières », avait déclaré le chef de l’exécutif algérien le 12 décembre dernier.

Ainsi, l’annonce de normalisation des relations marroco-israéliennes a de nouveau exacerbé les divisions avec l’Algérie, dont la relation avec le Maroc connaît déjà des tensions à cause du conflit au Sahara Occidental. Cette annonce ne devrait toutefois pas changer radicalement les relations entre les deux pays. C’est en tout cas ce qu’a estimé Sarah Yerkes, experte en géopolitique de la région MENA interrogée il y a quelques jours par Dnalgerie. « Je pense que la normalisation des relations ne changera pas radicalement les relations entre le Maroc et l’Algérie. Par contre, le réchauffement des relations entre Israël et le Maroc sera un autre facteur de division avec l’Algérie. », a-t-elle déclaré.

Lire également : Entretien exclusif- Normalisation Maroc Israël et impact sur l’Algérie : une experte américaine s’exprime

windows 7 home basic kaufen

Advertisement