Voyages et immigration – Bonne nouvelle pour les voyageurs au sujet de l’ouverture de nouvelles lignes aériennes entre la France et l’Algérie. Le député Tawfik Khedim, représentant de la communauté nationale dans l’Hexagone, a en effet annoncé avoir saisi le premier ministre à ce sujet.

Advertisement

Les algériens de France se plaignent toujours du manque de liaisons avec l’Algérie. Depuis la réouverture partielle des frontières nationales en juin dernier, il n’y a en effet qu’une cinquantaine de vols par semaine entre les deux pays, malgré la demande importante de la communauté nationale dans l’Hexagone, où vit la plus grande communauté d’algériens de l’étranger.

En plus du nombre retreint de vols, la majorité de ceux-ci se concentrent principalement sur les aéroports de Paris Orly et Roissy Charles de Gaulle. Quelques autres villes sont également concernées, mais elles ne bénéficient que d’un à deux vols par semaine. Il s’agit notamment de Marseille, Lyon, Lille ainsi que Montpellier. Cette situation fait que les algériens vivant hors de Paris sont souvent obligés de faire de longs et coûteux trajets vers la capitale française pour prendre l’avion vers l’Algérie, ce qui alourdit les dépenses de ces voyageurs.

Nouvelles lignes France-Algérie : bonne nouvelle pour les algériens

Toutefois, le député Tawfik Khedim vient d’annoncer une bonne nouvelle pour les algériens de France concernant l’ouverture de nouvelles lignes avec l’Algérie. Le représentant de la communauté nationale dans l’Hexagone a en effet saisi le ministre des transports, ainsi que le premier ministre Aymen Benabderrahmane à ce sujet, a-t-il indiqué dans une publication sur sa page Facebook officielle.

« Nous sollicitons votre intervention urgente afin de reprendre les vols au départ des aéroports de Lyon, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Nice vers Oran, Annaba, Sétif, Biskra, Tlemcen, Béjaïa, El Oued afin de permettre aux algériens d’exercer leur droit (à la libre circulation) consacré par l’article 49 de la constitution », lit-on notamment dans la correspondance dudit député. « Il n’est pas normal que la communauté algérienne dans la zone que je représenter puisse voyager totalement à l’aise vers tous les pays du monde à l’exception du sien », a-t-il fait remarquer.

Notons qu’au cours des derniers mois, le gouvernement a annoncé le renforcement des vols et l’ouverture de nouvelles lignes vers plusieurs destinations. La dernière annonce en date concerne le renforcement du programme de vols d’Air Algérie sur la ligne Montréal-Alger. La France, où réside la plus importante communauté d’algériens expatriés reste toutefois toujours non concernée par ces mesures.

Lire également : Programme de vols : nouvelle augmentation chez Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici