Algérie actualité– Kamel Beldjoud, ministre algérien de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a apporté des précisions au sujet de l’ouverture des frontières algériennes, ainsi que sur l’affaire des vols de rapatriement, qui ne cesse de susciter de vives polémiques.

Advertisement

Ainsi, dans une réponse à une correspondance du député Hassane Aribi, qui a été rendue publique en soirée d’hier 16 janvier, le ministre algérien a tout d’abord défendu les décisions des autorités algériennes, face aux multiples critiques et interrogations formulées par les ressortissants algériens établis à l’étranger. Kamel Beldjoud estime que la fermeture des frontières algériennes a permis à l’Algérie de bien gérer la crise sanitaire en limitant la propagation du Coronavirus en sol algérien, contrairement à bon nombre de pays qui ont tardé à fermer leurs frontières, et qui en ont subi les conséquences.

Ouverture des frontières algériennes : ce qu’a dit le ministre

En ce qui concerne une éventuelle ouverture des frontières algériennes, le même ministre a été catégorique. « La fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes demeurera d’actualité, jusqu’à amélioration de la situation sanitaire. Dès lors, ce sera aux autorités compétentes de décider de la suppression de cette mesure restrictive », a-t-il notamment répondu au parlementaire. Par conséquent, les membres de la diaspora algérienne devront prendre leur mal en patience.

Pour ce qui est de la persistance de la fermeture de l’espace aérien algérien, le ministre de l’intérieur a souligné que la décision de sa réouverture « revient aux hautes autorités du pays. Cela dépend également de l’avis des autorités sanitaires », a conclu le haut responsable algérien, sur ce sujet jugé plus qu’épineux.

Vols de rapatriement et autorisations de sortie et d’entrée en Algérie : les précisions de Kamel Beldjoud

De plus, le ministre algérien de l’Intérieur a abordé dans sa réponse au député du sujet du rapatriement, qui fait toujours couler d’encre. Mais aussi, il a apporté des précisions au sujet des autorisations de sortie et d’entrée en Algérie, qui sont délivrées par ses services et par le ministère des affaires étrangères.

Concernant les vols spéciaux depuis et vers le territoire algérien, Kamel Beldjoud a considéré que le gouvernement algérien a mis les moyens nécessaires, afin de prendre en charge les ressortissants bloqués à l’étranger. « Les opérations de rapatriement intensif, effectuées en plusieurs étapes, ont permis de rapatrier plus de 34.000 ressortissants algériens bloqués dans plusieurs pays », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que, le récent programme de vols de rapatriement mis en place par la compagnie nationale Air Algérie a permis à pas moins de 13.398 personnes supplémentaires de se rendre en Algérie.

Lire aussi : Réouverture des frontières en Algérie : un spécialiste algérien s’exprime 

Attestations de sortie et d’entrée en Algérie : ce qu’il faut savoir

Par ailleurs, le ministre algérien a voulu éclaircir l’opinion publique sur la question des autorisations de sortie et d’entrée en Algérie, pour les personnes ayant des cas d’extrême urgence. « Des dispositions exceptionnelles ont été prises, dans le but de permettre aux personnes nécessitant un transfert urgent à l’étranger. Et ce pour qu’elles puissent quitter le territoire national puis y retourner sans aucune contrainte ».

 

 

Lire également :

Algérie : le ministre algérien de la Santé Abderrahmane Benbouzid apporte des précisions au sujet du vaccin et sur l’opération de vaccination

Advertisement