Voyages et immigration – L’ouverture progressive des frontières en France pourrait avoir plusieurs impacts sur les algériens. Dans ce sens, plusieurs choses devraient changer tant pour les algériens établis dans l’Hexagone que pour ceux qui se trouvent sur le territoire national.

Le président français, Emmanuel Macron a en effet dévoilé le plan de déconfinement dans son pays, qui aura lieu en cinq étapes et débutera le 3 mai prochain. Les autorités françaises comptent ainsi, dans un premier temps, rouvrir les collèges et les lycées avec un nombre limité d’élèves par classe. Le gouvernement de Jean Castex va également mettre fin à l’obligation de posséder une attestation de déplacement pendant la journée ainsi qu’à celle de rester dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi.

À partir du 9 juin prochain, les autorités françaises devraient appliquer la troisième étape de ce plan de déconfinement. Celle-ci consistera notamment en le décalage du couvre feu à 23h00 et en la réouverture des cafés et restaurants. Mais la mesure phare de cette étape restera l’ « accueil des touristes étrangers avec un Pass Sanitaire », précise le calendrier dévoilé par Emmanuel Macron hier jeudi. Ce Pass Sanitaire est, pour rappel, une application qui permet d’enregistrer les résultats des tests de dépistage et les certificats de vaccination des voyageurs. Les autorités françaises n’ont toutefois pas précisé si la vaccination sera obligatoire pour voyager vers ce pays, ou si un test PCR de mois de 72 heures reste accepté.

Ouverture des frontières en France : quels changements pour les algériens ?

Par ailleurs, l’ouverture progressive des frontières en France pourrait apporter plusieurs changements concernant à la fois les algériens qui se trouvent dans ce pays que ceux qui souhaitent y voyager. L’un des premiers changements qui pourrait accompagner cette mesure sera ainsi la reprise des vols de rapatriement d’Air Algérie. Au cours des derniers mois, plusieurs spécialistes ont en effet mis en avant la situation sanitaire en France comme l’un des prérequis pour la levée progressive des restrictions sur les voyages en Algérie. Une situation sanitaire plus stable dans l’Hexagone, qui regroupe la plus grande communauté d’algériens à l’étranger, pourrait ainsi pousser le gouvernement d’Abdelaziz Djerad à considérer un assouplissement des restrictions actuelles sur les voyages.

Ensuite, un autre changement pourrait concerner les algériens qui voyagent en direction de la France. Les autorités françaises appliquent un régime de motifs impérieux depuis le 31 janvier dernier pour les voyageurs en provenance et à destination des pays externes à l’Union Européenne, dont l’Algérie. Dans ce sens, les voyageurs concernés doivent fournir une attestation mentionnant le motif de leur voyages accompagnée des pièces justificatives de ce motif. Avec la réouverture progressive des frontières françaises, le gouvernement de ce pays pourrait ainsi supprimer cette mesure.

Toutefois, ces changements resteront notamment tributaires de l’amélioration de la situation sanitaire en Algérie. Le pays enregistre en effet actuellement un rebond inquiétant des contaminations à la Covid-19. Plusieurs spécialistes ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme face à cette situation, mettant en garde contre le risque d’une nouvelle vague de la pandémie qui serait particulièrement dangereuse avec la circulation du variant britannique et nigérian du virus dans plusieurs régions du pays.

Lire également : Ouverture des frontières et reprise des vols : pourquoi l’Algérie sera pénalisée ?