Maghreb actualitéDécidément la polémique ne cessera jamais d’enfler entre l’Algérie et le Maroc ! En effet, suite aux récentes accusations du royaume chérifien faisant état d’une participation discrète de l’Armée nationale populaire à des opérations militaires en dehors des frontières algériennes le Ministère de la défense nationale a décidé de réagir, aujourd’hui 21 février, par le biais d’un communiqué.

Ainsi, le haut commandement de l’armée algérienne a formellement démenti toute participation à des opérations initiés par le G5 Sahel. « Certaines parties et porte-voix de la discorde ont relayé via leurs pages et comptes subversifs sur les réseaux sociaux des allégations dénuées de tout fondement, proférant que les actions et les opérations menées par l’institution militaire, au niveau interne et externe, répondent à des agendas et des instructions émanant de parties étrangères, et que l’Armée nationale populaire s’apprête à envoyer des troupes pour participer à des missions militaires en dehors de nos frontières nationales sous le chapeau de puissances étrangères dans le cadre du G5 Sahel, ce qui est faux et inadmissible », dénonce le MDN dans son communiqué.

Polémique Algérie Maroc : le MDN formule de graves accusations

Le ministère de la défense a ouvertement accusé le Maroc d’être derrière la campagne médiatique visant l’Algérie. Selon le même département gouvernemental algérien, ces rumeurs ne sont que des « intox qui ne peuvent provenir que d’ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes ». Avant d’ajouter que, le but derrière cette manœuvre est de semer le trouble et la zizanie et de déstabiliser l’Algérie.

Pour être plus concis, le MDN a rappelé que toute participation de l’armée algérienne dans une des opérations militaires en dehors de ses frontières, ne peut se faire qu’avec l’accord du peuple algérien et du président de la République. Et ce conformément aux dispositions de la Constitution algérienne.

Pour conclure son communiqué, le ministère de la défense a tenu à saluer le discernement des citoyens algériens, face à ce genre de situations. « Nous les appelons à davantage de vigilance quant aux fake news colportées qui visent désespérément à nuire à la stabilité de la Nation », ajoute le MDN.

Par ailleurs, il est à rappeler que la polémique entre l’Algérie et le Maroc avait été récemment ressuscitée par le ministre marocain des affaires étrangères, à savoir Nasser Bourita. Ce dernier avait sévèrement taclé l’Algérie, en incitant ouvertement les autorités algériennes à assumer les conséquences des déclarations officielles qu’il considère comme étant un acharnement. De plus, il a appelé ses homologues algériens à se positionner comme « la véritable partie au différend régional et d’en tirer les conséquences dans le processus onusien ». 

Une parodie du Roi Mohammed VI diffusé par Echourouk ravive les tensions

En plus de la sortie médiatique du diplomate marocain, une parodie diffusée par le chaine de télévision privée Echourouk News, et dans laquelle on pouvait bien voir le Roi Mohammed VI caricaturé, avait également ravivé les tensions entre les deux pays voisins. Suite à cela, l’Algérie a été la cible des foudres d’un grand nombre de politiciens marocains.

Lire également :

Politique : nouvelle attaque du Royaume chérifien contre l’Algérie