Algérie actualité – L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia, ainsi que d’autres anciens responsables, ont écopé de lourdes peines dans le procès de l’investisseur Mohamed Benfissah. 

Advertisement

Le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger (Algérie) a en effet rendu, ce lundi matin, son verdict dans le procès de l’investisseur Mohamed Benfissah. L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia, ainsi que d’autres responsables sous le régime d’Abdelaziz Bouteflika, ont écopé de lourdes peines dans cette affaire. Notons que les faits reprochés aux mis en cause concernent notamment l’abus de fonction, l’octrois d’indus avantages ainsi que la dilapidation de deniers publics.

Rappelons également qu’en plus d’Ahmed Ouyahia, cette affaire concerne notamment Amar Ghoul, qui occupait le poste de ministre du tourisme à l’époque des faits. L’ancien ministre Abdelghani Zaâlane a également comparu dans ce procès, en sa qualité d’ex-wali de Skikda. Le tribunal de Sidi M’hamed, à qui la cour suprême a confié cette affaire, a également condamné Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, qui ont tous deux occupé le poste de wali de la même wilaya de Skikda, à l’Est de l’Algérie.

Procès Benfissah : de lourdes peines contre Ouyahia et les autres accusés

Le tribunal de Sidi M’hamed, qui a jugé cette affaire le 28 décembre dernier, a en effet prononcé de lourdes peines contre les mis en cause dans cette affaire. L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia a ainsi écopé de 7 ans de prison ferme. Amar Ghoul, qui occupait le poste de ministre du tourisme à l’époque des faits, a également écopé de 3 ans d’emprisonnement.

Par ailleurs, Abdelghani Zaâlane, qui a comparu en sa qualité d’ancien wali de Skikda, a lui aussi écopé de 3 ans de détention. Le tribunal de Sidi M’hamed a également prononcé une peine de 5 ans de prison ferme à l’encontre des deux autres anciens walis de Skikda, à savoir Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine. Le même tribunal a par ailleurs prononcé des verdicts allant de l’acquittement à deux ans de prison à l’encontre du reste des accusés dans cette affaire.

Lire également : Le Maroc en colère contre son ambassadeur en Algérie

Advertisement