Voyages et immigration – L’ex-députée de l’immigration Amira Slim a interpellé le gouvernement, hier mardi au sujet du programme de vols d’Air Algérie et des prix des billets de la compagnie aérienne nationale.

Advertisement

Air Algérie devrait reprendre ses vols au départ de l’étranger à partir du 1er juin prochain. En effet, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a autorisé au début de cette semaine une réouverture partielle des frontières, qui étaient fermées depuis plus d’une année. Selon la présidence de la République, qui a annoncé la nouvelle dimanche 16 Mai, il y aura ainsi cinq vols quotidiens dans un premier temps, à destination des aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine. La même source n’a toutefois pas donné davantage de détails à ce sujet.

Le programme des vols et les conditions pour voyager restent donc pour le moment inconnus, ce qui a contribué à créé la confusion chez les algériens de la diaspora, et créé un terrain propice à la propagation de rumeurs qui circulent largement sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte, un collectif regroupant plusieurs associations de la communauté algérienne à l’étranger a déjà interpellé le gouvernement, avant-hier lundi pour demander plus d’éclaircissements au sujet de la récente décision du chef de l’État. « Les représentants de la communauté algérienne à l’étranger ont suivi avec grande attention les décisions du Conseil des ministres du dimanche 16 Mai 2021 concernant la réouverture des frontières », lit-on notamment dans un communiqué rendu public par ledit collectif, qui estime que l’annonce faite dimanche dernier par la présidence « manque de clarté, ce qui a créé une grande confusion au sein de la communauté algérienne et soulevé des interrogation concernant les détails relatifs à (…) l’opération d’ouverture des frontières et de reprise des vols ».

Programme d’Air Algérie, prix des billets : une ex-députée s’exprime

De son côté, l’ex-députée de l’immigration, Amira Slim a également interpellé le gouvernement au sujet du programme de vols d’Air Algérie et des prix qui seront pratiqués par la compagnie nationale. L’ancienne représentante de la communauté algérienne en Afrique du Nord et au Moyen-Orient a ainsi appelé à programmer des vols au profit des ressortissants résidant dans les pays de cette zone dans un objectif « d’équilibre entre les différentes régions du monde et en prenant en considération les cas urgents, notamment les personnes âgées et les malades », lit-on notamment dans un message publié par l’ex-élue sur sa page Facebook.

« Il faut que les prix soient à la portée de tous, et non pas comme les fois précédentes », a également écrit Amira Slim, qui a par ailleurs souligné le nombre plus important de vols organisé par Air Algérie depuis l’Europe en comparaison avec d’autres régions du monde lors de ses précédentes opérations de rapatriement.

Lire également : Vol spécial Doha-Alger : l’ambassadeur d’Algérie au Qatar met fin à la polémique

Advertisement