Trafic aérien– La quasi-majorité des vols de rapatriement au départ du Canada à destination de l’Algérie seront annulés. C’est en effet ce qu’on a appris de sources sures. Cette annulation ne devrait pas du tout arranger les affaires des ressortissants algériens établis dans le pays d’Amérique du nord et qui devaient être rapatriés en Algérie. 

Ainsi, pas moins de trois vols de rapatriement Canada Algérie seront officiellement annulés. Ces liaisons spéciales, dont le nombre total était de l’ordre de quatre, et qui avaient été programmées par Air Algérie n’auront finalement pas lieu. Il s’agit notamment des vols spéciaux des 17, 24 et 31 janvier 2021. Notons que la compagnie algérienne n’a décidé de maintenir que le vol du dimanche 10 janvier 2021.

Vols de rapatriement Canada Algérie : seront-ils les seuls à être annulés ?

Selon les mêmes sources, la direction d’Air Algérie pourrait annuler d’autres vols spéciaux au départ de certains pays. Néanmoins, aucune information n’a filtré, pour le moment, au sujet des pays concernés. Ce qui laisse ainsi le doute planer quant à la poursuite du programme de vols de rapatriement mis en place par la compagnie aérienne. Pour rappel, cette dernière avait mis en place, au cours du mois de décembre dernier, une série de vols spéciaux depuis et vers le sol algérien. Ce planning devait s’étaler jusqu’au dimanche 31 janvier 2020.

Bekkat Berkani appelle à maintenir les vols de rapatriement

Par ailleurs, il y a lieu de signaler que cette annulation intervient dans un contexte particulier. D’autant que, le Professeur Bekkat Berkani, membre du comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie, s’était exprimé hier sur de nombreux sujets, dont les vols de rapatriement ainsi que la reprise des vols réguliers.

En effet, dans un entretien accordé à nos confrères de Visa et Voyages Algérie, le spécialiste a considéré qu’une reprise des vols internationaux en Algérie était « inenvisageable », avant au moins quelques mois. Il a affirmé qu’une ouverture des frontières, pendant la période actuelle, représente des risques pour la population.

Concernant les opérations de rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l’étranger, Bekkat Berkani a jugé que celles-ci relèvent de la nécessité absolue. Appelant ainsi à leur maintien et à un assouplissement des conditions. « Il faut que l’opération se poursuive et qu’elle fasse l’objet de mesures d’assouplissement », a-t-il notamment affirmé à ce sujet.

Lire également :

Le Canada veut favoriser l’immigration : quelles sont les catégories concernées par les nouvelles mesures mises en places par les autorités canadiennes ?

cpluskey.com